Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à l'officialisation de la date du 19 mars comme Journée nationale du souvenir et du recueillement.

Déliberation/ Conseil municipal/ Février 2003 [2003 V. 20]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 27 mars 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 27 mars 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
L'année 2002 a marqué le 40e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie. En effet, le 19 mars 1962, un cessez-le-feu était conclu entre le Gouvernement français et les représentants du FLN. 7 années d'une guerre sans nom auront provoqué de nombreuses victimes civiles et militaires.
En 1999, la représentation nationale reconnaissait l'état de guerre en Algérie et les combats en Tunisie et au Maroc permettant ainsi une prise de conscience de l'importance des souffrances endurées par celles et ceux qui les avaient directement vécues.
Il y a 1 an, 278 députés, de gauche comme de droite, adoptaient une proposition de loi instituant le 19 mars comme Journée nationale à la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie et des combats d'Afrique du Nord (Maroc, Tunisie) entre 1952 et 1962.
Sur la proposition de M. Patrick BLOCHE et des membres du groupe socialiste et radical de gauche,

Emet le voeu :

Que la date du 19 mars soit officialisée comme Journée nationale du souvenir et du recueillement (journée qui ne serait ni chômée, ni fériée) des victimes de la guerre d'Algérie et des combattants en Afrique du nord.