Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la situation sanitaire des Foyers de travailleurs migrants.

Déliberation/ Conseil municipal/ Février 2003 [2003 V. 18]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 13 mars 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 13 mars 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Le nombre particulièrement élevé de cas de tuberculose dans le foyer de travailleurs immigrés du 12e arrondissement doit conduire la Mairie de Paris à prendre des mesures inédites.
Plus de 70 cas de tuberculoses recensés sur ce seul site atteste d'une épidémie dont les conséquences sanitaires sont imprévisibles.
Le signalement rapide de cette infection a pu se faire grâce au système de dépistage mis au point par les services de la Ville et son centre Edison. La visite systématique des foyers des travailleurs immigrés et les radios pulmonaires qui y sont effectuées sur place chaque année a permis de nous alerter très vite.
Devant la gravité de la situation, nous nous félicitons du dispositif sanitaire qui a été mis en place par la Ville, sous l'impulsion d'Alain LHOSTIS, adjoint chargé de la santé et après avis du Conseil supérieur d'hygiène publique. Aujourd'hui une cellule médicale est sur place quotidiennement dans le foyer pour pratiquer des tests intra-dermiques et placer sous traitement toutes les personnes qui ont été infectées.
Au-delà du foyer Claude Tillier, d'autres cas sont signalés dans d'autres foyers, même si nous ne sommes pas dans une situation aussi grave que dans le foyer du 12e.
Ce qui est aujourd'hui évident c'est que l'état désastreux des foyers, la surpopulation, l'absence d'hygiène voire de sécurité constituent une situation propice au développement de la tuberculose.
Cette question de l'hébergement des travailleurs immigrés relève des compétences de l'Etat.
Cependant, pour accélérer le programme de rénovation et de réhabilitation de ces foyers, la Municipalité a signé en janvier 2002 une convention Ville/Etat. Au Conseil de Paris de juillet dernier, Catherine GÉGOUT avait posé une question d'actualité sur le sujet demandant que lui soit précisé l'état d'avancement de la convention. Or en février 2003, rien n'a bougé sur cette question.
Aussi sur la proposition de M. Jacques DAGUENET, Mmes Nicole BORVO, Catherine GÉGOUT et des membres du groupe communiste, qui demandent à être informés sur les résultats de l'étude de l'A.P.U.R., portant sur les 46 foyers de travailleurs migrants,

Emet le v?u :

- que soit mis en place un comité de pilotage réunissant la Ville et l'Etat pour dynamiser la mise en ?uvre de la convention Ville/Etat et que soient activement recherchés des sites de desserrement des foyers dans les différents arrondissements de la Capitale.