Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à la mise en œuvre d'un pacte d'amitié et de coopération entre Paris et Kaboul.

Déliberation/ Conseil municipal/ Janvier 2003 [2003 V. 4]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 12 février 2003.
Reçue par le représentant de l'Etat le 12 février 2003.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Ville détruite dans un pays détruit, Kaboul est enfin libre. Enclose dans un pays ancestral, cette ville qui incarne depuis un siècle l'esprit de modernité, et l'a payé cher durant 23 années de conflits, a eu un modèle : la France et son symbole, Paris, la ville des Lumières et de la Culture ;
Des liens très forts se sont tissés entre nos deux pays, qui unissent durablement ces deux villes. Symbole de l'amitié franco-afghane, le lycée français Istiqlal de Kaboul, construit dans les années 20, réhabilité par Georges Pompidou et où étudia le Commandant Massoud, a ouvert ses portes pour la rentrée scolaire de mars 2002. Le musée de Kaboul est en voie de reconstruction avec l'aide de la France. De nombreuses personnalités françaises, issues de la société civile, se sont mobilisées pour qu'un hôpital français voie le jour à Kaboul. Et dans le même temps, le gouvernement français a réhabilité l'hôpital d'Ali Abad ;
Ces liens, ce sont aussi une Maison des Ecrivains, un journal franco-afghan, "Les nouvelles de Kaboul", et bientôt un cinéma français... Mille et une initiatives - dont plusieurs en direction des femmes afghanes, victimes entre les victimes - qui témoignent de cet attachement et de cette histoire singulière entre Paris et Kaboul ;
Kaboul renaissant, Kaboul à reconstruire, Kaboul à aimer et soutenir pour qu'y reviennent pleinement la liberté et le visage des femmes à la lumière. Kaboul qui attend de la France et de Paris qu'elles soient encore, comme elles le furent hier, présentes au c?ur du nouvel Afghanistan ;
Paris doit être l'esprit et l'âme de cette nouvelle coopération. En matière scolaire et universitaire, en matière culturelle, en matière sociale et de santé, les attentes sont immenses. C'est à Paris qu'il appartient de prendre les initiatives et de soutenir, au nom de l'histoire et des devoirs qui sont ceux de la France, Kaboul et ses habitants ;
En témoignage de fidélité à un passé franco-afghan si riche, en continuité avec le vaste mouvement de solidarité des Français pour ce pays et cette ville martyrs, en signe à tous les Afghans épris de liberté que Paris et la France seront à leurs côtés aujourd'hui et demain ;
Sur proposition de Mme Marielle de SARNEZ et des membres du groupe U.D.F.,

Emet le voeu :

De mettre en ?uvre un pacte d'amitié et de coopération entre Paris et Kaboul.