Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

7- Dépôt de questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1996




M. LE MAIRE DE PARIS. -Mes chers collègues, je vous informe que 5 questions d'actualité ont été déposées.
La première est posée par le groupe du Mouvement des citoyens. En voici le libellé : "Le Tribunal administratif de Paris a annulé le premier permis de construire déposé par la R.I.V.P., portant sur les terrains situés 26-28, rue Boyer et 25-31, rue du Retrait, appartenant auparavant au C.N.R.S.
Malgré cela, la construction des fondations est engagée, afin de stabiliser l'excavation. Mais, plus que de mesures conservatoires, il s'agit de l'édification de la partie souterraine du premier projet, pourtant annulé.
La Ville acceptera-t-elle cette politique du fait accompli ? Une fois construite, l'infrastructure du projet initial, comment sera possible le réexamen de l'ensemble, l'allégement du programme, l'installation d'une allée plantée ? La Ville entend-elle exprimer clairement sa position à l'égard des contre-projets proposés par les riverains et les élus du 20e arrondissement ?".
La deuxième question est posée par M. Pierre AIDENBAUM et les membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris "sur les manipulations dont ont été l'objet les listes électorales du 3e et de plusieurs autres arrondissements et sur la découverte de fichiers nominatifs informatisés servant de supports à des pratiques illégales".
La troisième question est posée par M. Jean-François BLET, au nom des élus "Paris-Ecologie-Solidarité-Citoyenneté", à M. le Maire de Paris sur la réhabilitation de la Moskowa. En voici les termes : "Samedi matin des habitants du village de la Moskowa refusant la destruction de leur quartier ont réquisitionné le petit immeuble situé 37, rue Bonnet. Constitué de studios dotés de tout le confort : douches, toilettes, kitchnettes, cet immeuble doit être démoli.
Face aux dizaines de milliers de sans-abri et de mal-logés, Jacques CHIRAC a qualifié de provocation la prolifération des bureaux vides. Que dire alors de ces immeubles à vocation sociale, en parfait état, vides, murés et voués à la destruction.
Depuis la création de la Z.A.C. "Moskowa" en 1988, une centaine d'immeubles ont été détruits, expulsant au moins 400 personnes.
Un seul immeuble est en cours de construction et n'est pas encore achevé. Cette Z.A.C. est en panne, les lots ne trouvent pas preneurs.
Il existe dans ce quartier plus d'une centaine de logements sociaux de fait sains et réhabilitables, notamment du 19 au 25, cité Durel où 80 appartements sains sont habités, le 21, rue Bonnet, bel immeuble Art Déco, aux chatoyantes mosaïques, en parfait état, regroupant 24 familles, etc.
L'urbanisme à visage humain, c'est le respect du tissu urbain et de ses habitants.
Alors que des dizaines d'appartements saccagés sont vides depuis plus de 5 ans, Monsieur le Maire, êtes-vous déterminé à faire respecter le traité de concession de la S.E.M.A.V.I.P. qui stipule que les locaux acquis sont rendus inhabitables "sauf s'ils sont susceptibles d'une utilisation provisoire par le concédant" ?
Nous vous demandons d'arrêter la destruction de ces logements sociaux de fait, de préserver ces immeubles sains, de les réhabiliter dans le cadre d'une O.P.A.H. en faisant de la rue Bonnet le coeur du village de ce futur quartier.
L'association "La Moskowa" ayant entrepris une étude architecturale et sociale avec 60 étudiants de l'Ecole d'architecture U.P. VI, êtes-vous disposé, Monsieur le Maire, à engager la concertation avec cette association et son président Louis BASTIN pour préserver l'un des derniers villages de Paris ?".
M. Jean-Marc BOULENGER de HAUTECLOCQUE pose une quatrième question, au nom du groupe "Rassemblement pour Paris", à M. le Maire de Paris. En voici le texte : "Considérant que l'usage du vélo était aussi l'un des éléments de la lutte contre la pollution, vous avez très récemment fait part de votre intention de voir créer une Commission extra-municipale chargée de faire des propositions en matière d'aménagement et de réglementation destinées à favoriser la cohabitation entre les différents moyens de locomotion. De vos déclarations, il ressort votre ferme volonté, clairement exprimée, de favoriser l'usage du vélo dans la Capitale.
Au nom du groupe "Rassemblement pour Paris", M. Jean-Marc BOULENGER de HAUTECLOCQUE demande à M. le Maire de Paris de lui indiquer les grandes lignes de son projet".
Enfin, la dernière question est posée par le groupe communiste "sur l'état des informations concernant les prix proposés cette année par des fournisseurs dans plusieurs caisses des écoles et les mesures conservatoires prises par le Maire de Paris à cet égard".
La séance est suspendue.