Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

58- QOC 96-4 Question de Mme Dominique BERTINOTTI et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concerne le terrain de sport "Charlemagne" (4e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1996




M. Gérard LEBAN, adjoint, président. -La question suivante de Mme Dominique BERTINOTTI à M. le Maire concernant le terrain de sports Charlemagne.
En voici le texte :
"Il est apparu à Mme Dominique BERTINOTTI et aux membres du groupe socialiste et apparentés que le Conseil du 4e arrondissement et M. le Maire de Paris sont d'accord pour rendre le terrain de sport Charlemagne à sa vocation initiale.
Afin que la population de l'arrondissement puisse bénéficier sans retard de l'aménagement de ce terrain, il serait souhaitable que les crédits nécessaires à l'exécution des travaux soient intégrés dans les orientations budgétaires examinées le lundi 22 janvier pour être inscrits au budget de 1996.
Mme Dominique BERTINOTTI et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaiteraient savoir si telle est l'intention de M. le Maire de Paris."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de M. Dominique CANE, adjoint.
Lors de notre séance du 20 novembre 1995, le Maire de Paris a indiqué en accord avec le maire d'arrondissement qu'il entendait rendre le plus rapidement possible au terrain situé à l'angle de la rue Charlemagne et de la rue Saint-Paul dans le 4e arrondissement sa vocation sportive initiale à l'usage de la population scolaire du quartier.
Des études ont été lancées par les services municipaux en vue de l'aménagement d'un terrain de sport répondant aux besoins de l'importante communauté scolaire environnante tout en respectant l'enceinte de Philippe-Auguste qui borde ce terrain.
Comme le Maire du 4e arrondissement l'a annoncé, le résultat de ces études sera présenté et examiné avec les représentants des associations. C'est sur la base du projet tel qu'il résultera du dialogue avec les associations que sera précisé le coût de l'opération dans la perspective des inscriptions budgétaires correspondantes et que seront engagées les procédures administratives de mise en oeuvre. Il est clair, en revanche, que pour faire suite à l'attente des habitants du quartier et des associations locales intéressées, toutes les mesures seront prises pour que cette opération puisse se réaliser le plus rapidement possible.