Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à l’isolation des bâtiments anciens par l’extérieur et saillies de façades.

Déliberation/ Conseil municipal/ Octobre 2008 [2008 V. 184]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 6 novembre 2008.

Reçue par le représentant de l?Etat le 6 novembre 2008.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Vu le projet de délibération 2008 DU 152 relatif à l?engagement par M. le Maire de Paris d?une procédure de modification du PLU ;

Considérant le paragraphe 2.2.2.a) ?Modification des gabarits du Plan Climat de Paris? ;

Considérant le v?u adopté durant le vote du Plan Climat sur la prise en compte du poids carbone des matériaux dans la passation des marchés, comme critère environnemental d?évaluation des offres ;

Considérant qu?il est donc souhaitable de favoriser l?utilisation de matériaux à faible poids carbone comme les produits à base de bois qui sont d?excellents isolants ;

Considérant la nécessité d?utiliser des matériaux d?isolation qui évitent les problèmes de concentration d?humidité connus dans les bâtiments faubouriens et que ceux-ci nécessitent un espace de ventilation et un bardage en surépaisseur de l?isolant d?environ 5 à 6 cm ;

Considérant l?objectif de 80 kWh/m² par an de consommation pour les bâtiments en rénovation. Que cet objectif est, à terme un minimum à atteindre, ?le wagon de queue? selon le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et qu?il faut laisser la possibilité aux rénovateurs d?aller plus loin et de rechercher l?excellence énergétique ;

Considérant que l?objectif des règlements est de permettre à tous de pouvoir diminuer les factures de chauffage quelle que soit l?orientation des bâtiments qui détermine les gains solaires ;

Considérant que de nombreux bâtiments à Paris ont des crépis lisses dont l?esthétique est aisément reproductible ;

Considérant qu?en cas de rénovation lourde des façades les modénatures sont souvent totalement reconstituées à l?identique ;

Considérant que nos rues ont de nombreux décalages d?alignement et que les saillies de façade sont autorisées pour les devantures de boutiques ;

Considérant l?absence de gêne de l?isolation posée en façade au-dessus de rez-de-chaussée ;

Considérant que la Ville a lancé une expérimentation sur le quartier de Fréquel Fontarabie dans le 20e pour la rénovation énergétique exemplaire de bâtiments faubouriens ;

Considérant les analyses des architectes et du bureau d?étude environnemental de ce secteur, dont la rénovation est coordonnée par la SIEMP, que le BEE estime que la limite de 20 cm doit être adaptée aux circonstances particulières ;

Considérant le besoin de lutter contre le réchauffement climatique mais aussi les effets de celui-ci, les canicules et que seule l?isolation extérieure permet d?éviter une surchauffe rapide des logements ;

Considérant que l?augmentation de l?épaisseur de l?isolant est limitée par des questions d?efficacité, de coût et de rentabilité mais aussi par des problèmes structurels dus aux types de matériaux des façades des immeubles et leur résistance ;

Sur la proposition de M. René DUTREY et des élu(e)s du groupe ?Les Verts?,

Emet le voeu :

Que la modification du PLU permette de poser en façade des immeubles 20 cm d?isolant et plus sur justification d?objectif énergétique maximum pour l?immeuble concerné. La pose de bardage avec lame d?air entre l?isolant et le parement extérieur étant éventuellement possible au-delà de la limite de 20 cm.