Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à l’aide des sans logis.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2005 [2005 V. 204]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 9 mai 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 9 mai 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Vu,

- le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment son article L.2511-12 ;

- le voeu émis par le conseil de quartier République/Saint-Ambroise lors de sa séance du 10 mars 2005 ;

 

Considérant,

-la misère et le dénuement des femmes et des hommessans logis vivant sur le boulevard Richard-Lenoir et alentour ;

- l?occupation des parties communes des immeubles voisins du Centre Yves Garel par des personnes sans-logis et la gêne ressentie par les riverains ;

- la grande qualité de l?accueil d?urgence offert la nuit par le centre Yves Garel de l?association du Samu social ;

- le projet de ?maraudes aux mains nues? présenté par l?association ?la Halte des C?urs? ;

-le bien fondé de l?avis du conseil de quartierRépublique/Saint-Ambroise qui estime que le travail social de proximité avec les sans-logis réalisé par ces deux structures est seul en mesure d?apporter des solutions pérennes et humaines aux difficultés des sans-logis et aux problèmes vécus par les riverains ;

Sur proposition de M. Georges SARRE et les élus du groupe du Mouvement Républicain et Citoyen, M. Patrick BLOCHE et les élus du groupe Socialiste et Radical de gauche, M. Jacques DAGUENET et les élus du groupe communiste, M. Olivier PAGES et les élu-e-s du groupe ?Les Verts?,

Emet le voeu :

-Que le Maire de Paris intervienne auprès des autorités del?Etat afin que :

- le centre Yves Garel reçoive des moyens supplémentaires en personnel afin d?ouvrir ses portes à 17 heures au lieu de 19 heures aujourd?hui ;

- le projet présenté par la ?Halte des C?urs? soit confirmé et augmenté : création d?un quatrième emploi pour compléter l?équipe de maraudes, prolongement du contrat pour 2 ans (au lieu des 6 mois actuels), ouverture de deux Espaces solidarité-insertion (ESI) indispensables pour prolonger le travail des maraudes, et dans l?attente de leur ouverture, mise à disposition d?un local provisoire pour l?association ;

- les services de l?Etat, notamment ceux de la police nationale, se coordonnent avec les services municipaux concernés et l?association la ?Halte des C?urs? pour envisager les modalités d?une action concertée pour assurer une présence plus effective de ces services sur les lieux susmentionnés.