Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la situation de la prostitution dans le bois de Vincennes.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2005 [2005 V. 157]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 2 mai 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 2 mai 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

La loi du 18 mars 2003 sur la sécurité intérieure a eu pour conséquence de modifier très fortement la localisation de la prostitution, de repousser les prostituées dans des lieux retirés donc dangereux pour elles/eux, et de réduire les lieux pour lesquels cette activité est tolérée. En effet, il est à noter que les interpellations pour racolage passif s?effectuent essentiellement dans les endroits d?où l?on souhaite voir fuir les personnes prostituées. De cette manière, un grand nombre de personnes prostituées se sont déplacées vers le bois de Vincennes qui a vu croître le nombre de personnes se livrant à la prostitution. Durant les derniers mois, les descentes de police ont également été plus nombreuses : des camionnettes ont été enlevées et mises à la fourrière, des témoignages de harcèlement ont été recueillis, des violences recensées, sans que cela ne diminue pour autant le nombre de personnes prostituées exerçant dans le bois de Vincennes.

Ainsi, cette situation a abouti à de nombreuses tensions régulièrement relatées par la presse parisienne depuis plusieurs mois : entre les personnes prostituées elles-mêmes, entre associations et personnes prostituées, mais aussi avec les riverains et les services de police. Selon les associations, les conditions d?hygiène et de sécurité pour les prostituées se sont également dégradées du fait d?un climat de peur mais surtout d?un transfert de l?activité au fond des bois empêchant les associations d?agir et la police d?intervenir en cas d?agression.

Aussi serait-il souhaitable de mettre un terme à cette situation qui perdure depuis déjà longtemps et menace les conditions de vie d?un certain nombre de personnes, par le dialogue et la rencontre des différents acteurs hors du cadre du conflit.

Aussi, sur la proposition de Mme Anne LE STRAT, M. Christophe NAJDOVSKI et des éluEs du groupe ?Les Verts?,

Emet le voeu :

-que se mette en place très rapidement une rencontre auniveau de la mairie de Paris ou du 12e arrondissement réunissant les différents collectifs de personnes prostituées, les services de la Ville - ou des villes - concernés, les services de police et les associations qui travaillent sur ce secteur afin de trouver au plus vite une solution aux tensions constatées depuis plusieurs mois dans le bois de Vincennes et de protéger les personnes prostituées par la loi et les services de proximité (associations, police mieux formée, etc.) pour contrevenir rapidement aux violences et à l?insécurité engendrée par la loi sur la sécurité intérieure.