Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à la distribution de pastilles d’iode autour de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2005 [2005 V. 194]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 25 avril 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 25 avril 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

L?Autorité de Sûreté nucléaire a annoncé le 2 mars que les habitants résidant dans une zone de 10 kilomètres autour des 19 centrales nucléaires d?EDF vont être invités, de façon échelonnée au cours de l?année 2005, à retirer gratuitement en pharmacie des comprimés d?iode stable. Cette campagne, qui fait suite aux distributions de comprimés d?iode effectuées en 2000 et 2002, s?inscrit apparemment dans une démarche préventive et vise à protéger les personnes vivant à proximité des centrales.

En cas de catastrophe nucléaire, comment peut-on affirmer que seules les personnes résidant dans un périmètre réduit à 10 kilomètres autour de la centrale sont confrontées à un risque ? Le chiffre interpelle quand on sait aujourd?hui que le nuage radioactif développé par l?accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) s?est en réalité étalé sur plusieurs milliers de kilomètres.

Le guide publié par l?OMS en 1999 sur l?utilisation prophylactique de l?iode stable revient longuement sur les enseignements de la catastrophe de Tchernobyl. Concernant le périmètre de sécurité, le rapport souligne qu?une définition précise de la distance entre le lieu de l?accident et les zones à protéger ne peut être clairement établie. Il précise à titre d?exemple que très peu de régions d?Europe sont suffisamment éloignées d?un réacteur nucléaire pour exclure tout besoin potentiel d?utilisation d?iode stable.

Dans le cas particulier de la centrale de Nogent sur Seine, l?ensemble des Parisiens pourrait être directement concerné. La mise en place d?un périmètre de sécurité devrait ainsi vraisemblablement s?étendre sur une zone bien plus vaste que les 10 kilomètres mentionnés et, de ce fait, englober Paris. Certains pensent que c?est l?ensemble du territoire national qui serait concerné.

Enfin, le nuage radioactif ne contient pas que de l?iode, mais également d?autres radioéléments dont les effets ne font pourtant l?objet d?aucune mesure préventive.

Ainsi, à l?initiative de MM. Jacques Boutault, Sylvain Garel et les élus du groupe les Verts et sur proposition de l?Exécutif, Emet le voeu :

- que le Maire de Paris demande à l?État qu?une étude portant sur l?opportunité et la faisabilité d?une distribution de comprimés d?iode à l?ensemble de la population soit diligentée et que cette dernière soit informée sur les conduites à tenir dans de telles circonstances et qu?il prenne à sa charge les dispositions financières.