Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Voeu relatif à la suppression d’un jour férié pour renforcer la solidarité nationale.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2005 [2005 V. 181]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 2 mai 2005.
Reçue par le représentant de l?Etat le 2 mai 2005.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Considérant :

- la mesure gouvernementale visant à financer par la suppression d?un jour férié travaillé son plan en faveur des personnes âgées et dépendantes ;

- que l?efficacité réelle de cette mesure est largement remise en cause et que le Premier Ministre lui-même estime que les recettes obtenues ne suffiront pas pour financer la dépendance ;

-qu?alors que les conditions de vie et de pouvoir d?achat sedégradent pour de nombreux salariés, on ne peut accepter une logique qui laisse entendre que la solidarité passe par un sacrifice supplémentaire des salariés ;

- que l?Etat ne peut imposer une journée de travail supplémentaire non payée aux salariés alors qu?il annonce dans le même temps la baisse des taxes sur les droits d?héritages et la réduction d?impôts pour les sociétés ;

- qu?une grande part des salariés exprime une colère légitime devant la suppression de ce jour férié et qu?il serait inadmissible d?en conclure pour autant qu?ils ne soutiennent pas la solidarité envers les personnes âgées ;

-que les salariés et la grande majorité de la populationconsidèrent à juste titre que cette solidarité nécessite la mise en oeuvre d?un plan ambitieux porté par l?Etat ;

-que les collectivités versent déjà, conformément à la loi,0,3 % de leur masse salariale à l?Etat au titre de cette journée de solidarité et qu?elles compensent en cela, comme dans bien d?autres domaines, le désengagement de l?Etat ;

En conséquence, sur la proposition de Mme Catherine Gégout, M. Jacques Daguenet et des élu-es communistes,

Emet le voeu :

-que le Maire de Paris relaie auprès du Premier Ministre lemécontentement grandissant de nos concitoyens à l?égard de la mesure visant la suppression d?un jour férié pour renforcer la solidarité nationale ;

-que le Maire de Paris interpelle le gouvernement afin quecette mesure soit abrogée au plus vite ;

- que le Maire de Paris demande à l?Etat d?assumer pleinement ses responsabilités en matière de solidarité nationale e t d?engager un vaste plan en faveur des personnes âgées et dépendantes avec des moyens financiers à la hauteur des enjeux et inscrits au budget de la Nation.