Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

68 - QOC 96-372 Question de Mme Michèle BLUMENTHAL, M. Gérard REY, et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concernant la circulation rue de Pommard (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme BLUMENTHAL et M. REY à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concerne la circulation rue de Pommard dans le 12e arrondissement.
En voici la teneur :
"Des parents d'élèves du groupe "Pommard" (12e) ont fait part à Mme Michèle BLUMENTHAL, M. Gérard REY et aux membres du groupe socialiste et apparentés de leurs inquiétudes face aux dangers que représente la circulation dans la rue de Pommard.
Lorsqu'on arrive en voiture de la rue de Bercy à hauteur du Palais omnisports de Paris-Bercy, on est arrêté par un feu rouge, mais ensuite, sur une distance de 700 mètres, il n'existe rien qui puisse limiter la vitesse. Le revêtement particulièrement roulant favorise la vitesse.
Or, peu après, l'"American center" est situé dans une partie de la rue où se trouvent d'un côté une école primaire et, presque en face, une crèche et une école maternelle. Ceci constitue un ensemble où évoluent environ 300 enfants. La seule indication dénotant la présence d'enfants est une marque au sol et, un peu plus loin, un panneau.
Aussi, Mme Michèle BLUMENTHAL, M. Gérard REY et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent-ils à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police s'il ne serait pas possible, soit de mettre en place un panneau lumineux annonçant la présence d'enfants, soit de poser des bandes rugueuses qui seraient un élément provoquant un ralentissement de la circulation automobile."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Conformément aux recommandations données à l'échelle nationale, la pose de bandes rugueuses pour limiter la vitesse de circulation ne peut être envisagée en raison du passage de l'autobus de la ligne 24 à cet endroit et de l'existence d'immeubles d'habitation à moins de 100 mètres.
En revanche, la mise en place, rue de Pommard, d'un panneau A13 lumineux, signalant la présence d'enfants, est prévu au droit des deux écoles à la fin du mois d'octobre 1996.
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - La rue de Pommard est une voie à sens unique ne supportant qu'un trafic automobile secondaire. Le revêtement de la chaussée est récent avec marquage au sol de deux panneaux signalant la proximité d'un établissement scolaire.
Pour garantir la sécurité des élèves, des barrières de protection ont également été implantées en bordure de trottoir, aux abords du groupe scolaire.
Il convient de préciser qu'aucun accident n'a été constaté dans cette voie depuis le 1er janvier 1995.
J'ai néanmoins demandé à mes services d'étudier, avec la Direction de la Voirie de la Mairie de Paris, la possibilité d'implanter un panneau lumineux non loin du groupe scolaire.
En revanche, il ne peut être envisagé d'implanter des bandes rugueuses dans cette voie, puisque la réglementation en vigueur interdit la pose de tels dispositifs à moins de 100 mètres d'une habitation en raison des nuisances sonores générées par le passage des automobiles.