Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu visant à honorer la mémoire de Marius Constant.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2006 [2006 V. 172]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l?Etat le 6 juillet 2006.
Reçue par le représentant de l?Etat le 6 juillet 2006.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Né le 7 février 1925 à Bucarest, Marius Constant passe sa jeunesse en Roumanie où il poursuit ses études au Conservatoire royal (Prix de piano, de composition et d?écriture).

Il entre en 1946 au Conservatoire national supérieur de Musique de Paris où il obtiendra les Premiers Prix de composition et d?analyse, simultanément à la Licence de concert pour la direction d?orchestre, et étudie à l?Ecole normale de Musique (dans la classe de Jean Fournet). Parmi ses professeurs, on peut citer Tony Aubin, Olivier Messiaen, Nadia Boulanger et Arthur Honegger.

Co-fondateur et directeur de France-Musique, Marius Constant a été également Directeur musical des Ballets de Paris de Roland Petit, Directeur musical de la Danse à l?Opéra de Paris, ainsi que professeur d?orchestration au Conservatoire de Paris (1979-1988). Fondateur et directeur de l?ensemble ?Ars Nova?, Marius Constant a été invité par les principaux orchestres d?Europe, des U.S.A., du Japon et par les Opéras de Berlin, Paris, Hambourg, le Bolchoï (Moscou), le MET (New-York), Covent Garden (Londres).

Parmi ses oeuvres de compositeur, on peut citer : 24 préludes pour orchestre, Chaconne et Marche militaire, Turner. Marius Constant a également écrit pour-la scène : Eloge de la Folie, Le Paradis perdu, Nana, L?Ange bleu pour les Ballets de Roland Petit, Haut-Voltage pour Maurice Béjart, Candide, La Cerisaie, La Tragédie de Carmen, Impressions de Pelleas (pour la mise en scène de Peter Brook).

Marius Constant a reçu le Grand Prix musical de la Ville de Paris en 1984, une Victoire de la Musique en 1991 (catégorie meilleure création de musique contemporaine), et a été élu membre de l?Académie des Beaux-Arts, le 9 décembre 1992, au fauteuil d?Olivier Messiaen.

Alain Constant, fils de Marius Constant a proposé de faire don à la Ville de Paris, pour sa Médiathèque Musicale, des archives de son père : correspondance avec de grands musiciens (Messiaen, Dutilleux..), partitions de musique contemporaine, collection de photographies, livres, programmes et affiches, collection de disques.

Sur la proposition de M. Christophe GIRARD, Mme Lyne COHEN-SOLAL, M. Patrick BLOCHE et des élus du groupe socialiste et radical de gauche,

Emet le voeu :

Que la Ville de Paris honore la mémoire de Marius Constant en donnant son nom à une voie du 5ème arrondissement et en apposant une plaque sur la façade de l?immeuble sis 16, rue des Fossés Saint Jacques, où il vécut à partir de 1960 jusqu?à sa mort le 15 mai 2004.