Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

53 - QOC 96-409 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police au sujet de l'insécurité dans les jardins du Trocadéro (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante a trait à l'insécurité dans les jardins du Trocadéro.
En voici les termes :
"De nombreux parents ne cessent de nous alerter sur l'insécurité grandissante qui règne dans les jardins du Trocadéro (16e), provoquée par la prolifération de jeunes adolescents drogués ou revendeurs qui font leur trafic sans être nullement inquiétés par quiconque, échangeant de la marchandise en toute impunité.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN, Dominique CANE demandent à M. le Préfet de police de bien vouloir donner les instructions nécessaires afin que cet état de fait cesse avant que la situation ne devienne critique."
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Comme tous les sites touristiques de la Capitale, le Trocadéro attire de nombreux jeunes parmi lesquels certains peuvent se livrer à des agissements illicites.
La spécificité de ce secteur lui vaut de bénéficier d'une surveillance constante de la part des effectifs de la Sécurité publique et de la Police judiciaire, notamment de la Brigade des stupéfiants.
Au cours des trois derniers mois, les missions de surveillance générale qui sont menées sur le site par les fonctionnaires locaux de la Sécurité publique et les effectifs de la Brigade anti-criminalité de nuit ont donné lieu à 143 mises à disposition de la Police judiciaire d'individus auteurs de délits divers, dont 7 auteurs d'infractions à la législation sur les stupéfiants.
En outre, l'action en profondeur menée par la Brigade des stupéfiants sur l'ensemble du 16e arrondissement, et notamment dans le périmètre du Trocadéro, a conduit, le 24 septembre dernier, à l'interpellation de 3 trafiquants et à la saisie de 1 kilo de cocaïne, place du Trocadéro.
Les difficultés signalées n'échappent donc pas à l'attention des services de la Préfecture de police et des instructions ont été données pour poursuivre l'effort engagé.