Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

80 - QOC 96-389 Question de Mme Martine BILLARD, élue de "Paris écologie, solidarité et citoyenneté", à M. le Maire de Paris relative à la situation de l'école maternelle située 12, rue de Torcy (18e).

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 1996



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme BILLARD à M. le Maire de Paris a trait à la situation de l'école maternelle située 12, rue de Torcy dans le 18e arrondissement.
En voici le texte :
"Mme Martine BILLARD tient à porter à la connaissance de M. le Maire de Paris la situation de l'école maternelle, 12, rue de Torcy (18e), école classée en Zone d'éducation prioritaire.
Celle-ci, ouverte dans des constructions préfabriquées, qu'il a récemment visitées, manque cruellement de moyens destinés à l'achat de matériel pédagogique. Or, les parents d'enfants de cette école, moins fortunés que d'autres, ne peuvent à eux seuls combler cette absence quasi totale d'outils permettant à cette école de jouer pleinement un rôle d'intégration et de lutte contre l'échec scolaire sous toutes ses formes.
Le Directeur de l'école maternelle évalue à environ 36.200 F les besoins les plus immédiats.
Mme Martine BILLARD demande à M. le Maire de Paris s'il compte faire le nécessaire pour que cette somme soit, à titre exceptionnel, attribuée dès cette année."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
Lors de son ouverture en septembre 1995, l'école maternelle 12, rue de Torcy (18e) a été dotée en premier équipement du matériel audiovisuel (radiocassettes, téléviseur, magnétoscope), de reprographie (photocopieur) et de crédits de fournitures scolaires.
A l'occasion des ouvertures de classes et augmentations d'effectifs intervenues ultérieurement, l'école a bénéficié de nouvelles dotations de fournitures scolaires au même titre que les autres établissements.
Pour toutes les nouvelles classes ouvertes par l'Académie, l'effort particulier de la Mairie se traduit par un crédit spécifique d'ouverture, dont le taux est supérieur à celui du crédit de renouvellement (de trois fois).
Dans le cadre de ces dotations, il revient au directeur de l'école d'assurer la répartition des achats entre différents postes : papeterie, livres, fournitures pour travaux manuels et petit matériel pédagogique.
L'école Torcy a donc bénéficié des mêmes dotations que les autres écoles neuves de Paris situées en Z.E.P.