Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

6 - QOC 2001-1001 G Question de Melle Roxane DECORTE et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, concernant l'ouverture du collège Hébert (18e)

Débat/ Conseil général/ Mai 2001


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous avons une question orale posée par Mme Roxane DECORTE qui concerne les travaux de construction du collège Hébert dans le 18e.
Elle est ainsi libellée :
"Melle Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" expriment l'inquiétude de nombreux parents d'élèves du quartier "Chapelle" (18e) à propos de l'ouverture du collège Hébert (500 places, 20 divisions) qui doit soulager les collèges Gérard-Philipe et surtout Marx-Dormoy, au bord de l'explosion.
En mars 1998, M. Daniel VAILLANT, maire du 18e arrondissement, martelait : "Il faut que le collège de la Chapelle ouvre en 1999 ou, au plus tard, en 2000".
La S.N.C.F., à qui appartenait le terrain et qui s'était engagée à le livrer "assaini" a pris du retard et l'attribution du marché ne date que du 12 octobre dernier. Le chantier a débuté.
Actuellement, en mai 2001, Melle Roxane DECORTE et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" demandent à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de préciser la date d'ouverture de ce collège tant attendu par la population."
La parole est à Mme Michèle BLUMENTHAL pour la réponse.
Mme Michèle BLUMENTHAL. - Merci, Madame.
Nous examinons la question QOC 2001-1001 G, posée par Mme Roxane DECORTE concernant l'ouverture du collège Hébert.
Vous savez que suite à un appel d'offres infructueux, le calendrier établi en 1999 n'a pu être respecté. Ce collège doit être livré en juin 2002 et ouvert au public en septembre 2002.
Votre question, Madame DECORTE, nous permet de rafraîchir la mémoire de certains.
Dès 1995 les groupes socialiste et communiste intervenaient sur la nécessité de construire un collège dans le quartier de la Chapelle. En 1997, à une question que nous avions posée, la majorité de l'époque répondait, je cite : "Les possibilités d'accueil dans l'existant et les extensions des capacités des collèges ne justifient pas la construction d'un nouveau collège dans le quartier de la Chapelle".
En 1998, suite à la ténacité du Maire du 18e, la majorité municipale de l'époque a évolué et décidé la construction d'un collège.
L'intervention décisive de la mairie du 18e a débloqué une situation qui semblait sans issue en rendant possible la cession des terrains S.N.C.F.
Si l'attribution du marché ne date que du 12 octobre 2000, c'est parce que l'appel d'offres, en juillet, a été infructueux. Vous le savez bien, Madame DECORTE, la Ville n'a pas jugé bon d'en informer la mairie du 18e avant octobre ni de rendre publique cette information. Ainsi, en novembre la DASCO annonçait un nouveau calendrier dont je vous ai donné lecture. C'est donc bien la détermination de l'équipe municipale, des parents et de la communauté scolaire qui a fait prévaloir une solution conforme à l'intérêt général et à l'épanouissement des enfants.
Je vous remercie.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, communiste, du Mouvement des citoyens et "Les Verts").
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci, Madame BLUMENTHAL.