Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

51 - QOC 97-82 Question de M. Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police sur la circulation dans le quartier " Mortier " (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. Jean-Yves AUTEXIER à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concerne la circulation dans le quartier " Mortier " (20e).
Elle est ainsi libellée :
" La modification du plan de circulation dans le quartier " Mortier " a conduit un nombre, chaque jour plus important, de véhicules à emprunter la rue Le Vau (20e). Cette rue, située entre les boulevards périphérique et des Maréchaux, sert donc d'axe de délestage.
Cet itinéraire est désormais connu d'un grand nombre d'automobilistes et pose de graves problèmes de sécurité en raison de la vitesse souvent excessive des voitures qui l'empruntent. La présence, rue Le Vau, d'un groupe scolaire important (une école maternelle, deux écoles élémentaires, un collège) accroît les risques.
C'est pourquoi M. Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police de bien vouloir leur préciser :
- si des aménagements sont prévus pour limiter la vitesse des véhicules ;
- si des contrôles réguliers sont assurés pour limiter les excès de vitesse dans ce secteur ".
Je vous communique la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
La rue Le Vau a été mise en sens unique dans le sens Sud-Nord en 1976. Cette voie, bordée d'équipements scolaires, a été l'objet de plusieurs aménagements visant à améliorer la sécurité des enfants :
- marquage au sol, sous la forme de chevrons, destinés à réduire la vitesse des automobiles ;
- pose de barrières destinées à diriger les enfants sur les passages pour piétons ;
- installation d'une signalisation tricolore à l'intersection de la rue Le Vau avec l'avenue Isben, la rue Maurice Berteaux et la rue Vidal-de-la-Bache ;
- pose de panneaux lumineux de danger " Endroit fréquenté par les enfants ".
L'analyse du fichier statistique des accidents montre que les seuls accidents recensés à cet endroit ont été constatés au carrefour formé par la rue Le Vau et l'avenue de la Porte-de-Bagnolet, et qu'aucun piéton n'est en cause.
La rue Le Vau sert effectivement de voie de délestage lorsque l'avenue de la Porte-de-Bagnolet est encombrée. Afin de limiter cette possibilité, une solution consisterait à interdire cet itinéraire " malin " en inversant le sens de circulation de cette voie au niveau de la rue Maurice Berteaux par exemple.
Les services de la Direction de la Voirie et des Déplacements examineront cette possibilité en liaison avec la Préfecture de police.
Dans l'attente il sera demandé au Préfet de police d'assurer des contrôles réguliers sur ce site, afin de limiter les excès de vitesse signalés.
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Avant 1992, certains automobilistes évitaient les encombrements de l'avenue de la Porte-de-Bagnolet en empruntant les rues Le Vau, Dulaure puis le boulevard Mortier vers la place de la Porte-de-Bagnolet.
Afin de remédier aux dangers générés par ce flux de véhicules, un nouveau plan de circulation a été mis en place dans ce secteur.
Aussi, certaines rues ont-elles fait l'objet de mise à sens unique ou d'inversion de sens et tout le trafic provenant des voies débouchant sur le boulevard Mortier est contrôlé par des feux tricolores.
La circulation rue Le Vau s'effectue désormais uniquement dans le sens montant, ce qui contribue à limiter la vitesse des véhicules.
Un marquage au sol et l'équipement en signalisation tricolore de deux carrefours situés à proximité a été effectué pour améliorer la sécurité des piétons et notamment des enfants fréquentant le groupe scolaire.
Depuis 1994, aucun accident mettant en cause des enfants n'a été constaté.
Je précise enfin qu'un projet de création de piste cyclable dans la rue Le Vau est à l'étude. Cet aménagement impliquerait une réduction de la largeur de la chaussée et serait, par conséquent, de nature à modérer la vitesse des véhicules dans cette voie.