Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la demande de patronage de la Ville de Paris pour le projet de restauration du site natal de Martin Nadaud et de création d’un espace muséographique, à la Martinèche, dans la Creuse.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mars 2010 [2010 V. 46]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 9 avril 2010.

Reçue par le représentant de l?Etat le 9 avril 2010.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Martin Nadaud naît en 1845, à la Martinèche, dans la Creuse, dans le canton de Pontarion, près de Vassivière. Après avoir été paysan, il ?monte? à Paris et est confronté très tôt à la rude condition ouvrière de cette époque en devenant maçon dès l?âge de 15 ans.

Ayant à c?ur de parfaire son instruction, il fréquente les cours du soir et entre en contact avec les cercles socialistes avant d?adhérer, un moment, aux thèses communistes de Cabet.

Membre de la commission du Luxembourg, après février 1848, puis candidat à la Constituante, il participe aux journées révolutionnaires de juin 1848. Il est élu député Républicain socialiste de la Creuse en 1849.

Banni par Napoléon III en 1852, il voyage en Belgique et en Angleterre, fréquentant d?autres exilés célèbres : Louis Blanc, Victor Hugo, Victor Cabet et Pierre Leroux, notamment.

Il rentre en France pour participer à la guerre contre la Prusse et, le 6 septembre 1870, Gambetta le nomme préfet de la Creuse.

Le 25 juillet 1871, il est élu conseiller municipal de Paris, dans le quartier du Père-Lachaise.

A ce poste, il se mobilise pour l?amélioration de l?hygiène, de l?urbanisme et du logement de la Capitale.

Il est, ainsi, le promoteur de réalisations importantes : le percement de la rue de Rivoli, l?achèvement du boulevard Saint-Germain, l?ouverture de l?avenue de l?Opéra, l?aménagement des boulevards de la Villette et de Ménilmontant. Il est l?un des premiers à défendre, dès 1871, l?idée d?un métro entre Neuilly et Vincennes et à suggérer la construction d?un port, directement relié à Paris, à Gennevilliers. Il se mobilise également en faveur de la canalisation de la Seine entre Paris et le Havre.

Il est encore réélu plusieurs fois député de la Creuse, entre 1876 et 1885.

Un espace muséographique destiné à mettre en valeur ce parcours exceptionnel, fruit d?un caractère déterminé animé d?une constante foi dans le progrès social, est en cours de réalisation et devrait s?achever d?ici l?été prochain, à l?initiative de la Communauté de Communes Bourganeuf - Royère de Vassivière.

Aussi, compte tenu de tout ce que Martin Naudaud a fait pour notre ville, sur la proposition de M. Georges SARRE,

Emet le voeu :

- que la Ville définisse avec les porteurs du projet les modalités d?un patronage qu?elle pourrait apporter au musée de la Martinèche.