Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

80 - QOC 97-107 Question de Mme Michèle BLUMENTHAL, MM. Gérard REY, Patrick BLOCHE, Alain RIOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris concernant " l'American Center " (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Michèle BLUMENTHAL, MM. Gérard REY, Patrick BLOCHE et Alain RIOU à M. le Maire de Paris est relative à " l'American Center " (12e).
Elle est ainsi libellée :
" Il y a un an, " l'American center " (12e) fermait ses portes. L'automne dernier, on apprenait que le Musée des arts africains et océaniens perdrait ses collections au profit du Musée des arts premiers. On apprend ensuite que les expositions qui se tenaient au parc de Bercy n'y auront plus lieu. Le 12e arrondissement est-il destiné à devenir un arrondissement à l'écart de toute culture, un arrondissement-dortoir ?
Quelle position la Ville et le Département de Paris comptent-ils prendre par rapport à " l'American center ", toujours en vente à un prix intéressant, et qui, racheté, pourrait devenir le grand centre culturel qui manque à l'Est parisien ? "
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.
La S.C.I. " American center " a effectivement mis en vente l'immeuble qu'elle possède dans le 12e arrondissement, et cherche des acquéreurs, dans le but notamment d'honorer sa dette à l'égard de la Ville de Paris, le solde de la charge foncière (soit 50 % du prix) n'étant toujours pas réglé.
" L'American center " est un lieu privé, comprenant une salle de spectacles et de conférences de 400 places, des salles d'exposition, des studios de travail, des commerces et des appartements (en particulier des ateliers d'artistes), et dont la fermeture, deux ans après son ouverture, est due aux difficultés financières de l'organisation.
La Ville de Paris, dans le contexte budgétaire tendu qui est le sien aujourd'hui, ne peut s'engager dans un tel projet et doit en priorité faire fonctionner les institutions municipales. A ce propos, il paraît abusif de dire que le 12e arrondissement est un arrondissement dortoir, puisque, même en se limitant au strict domaine du spectacle vivant, on dénombre un certain nombre de salles actives dont la renommée dépasse très largement Paris.
Les cinq théâtres installés à la Cartoucherie du bois de Vincennes, dans des bâtiments appartenant à la Ville de Paris :
- théâtre du Soleil, (1 salle) ;
- théâtre de l'Aquarium, (2 salles) ;
- théâtre de l'Epée de Bois, (2 salles) ;
- théâtre de la Tempête, (2 salles) ;
- théâtre du Chaudron, (1 salle) ;
qui proposent une programmation diversifiée.
Le théâtre Astral, installé dans le Parc floral de Paris, qui se consacre exclusivement au théâtre pour enfants.