Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à l'attribution du nom de Nafissa SID CARA à une artère parisienne.

Déliberation/ Conseil municipal/ Mai 2004 [2004 V. 104]



Délibération affichée à l'Hôtel-de-Ville
et transmise au représentant de l'Etat le 4 juin 2004.
Reçue par le représentant de l'Etat le 4 juin 2004.

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,
Nafissa SID CARA, née en 1910, est un symbole particulièrement important pour les femmes musulmanes.
Nommée par le Général de GAULLE, Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, en janvier 1959, elle fut en effet la première femme musulmane membre d'un Gouvernement de la République française.
Chargée des questions sociales en Algérie et de l'évolution du statut personnel du droit musulman, elle a su mettre ses convictions au service de la promotion de ces droits.
Symbolisant la volonté du Gouvernement français de promouvoir les musulmans d'Algérie, exemple d'intégration et d'adhésion aux valeurs de la République, son engagement illustre ses efforts pour porter un projet d'intégration exigeant et concret.
Commandeur de la Légion d'Honneur.
Décédée en 2002, l'exemple particulièrement important de Nafissa SID CARA, justifierait que la Ville de Paris déroge à la règle des cinq ans pour octroyer son nom à une artère de la Capitale.
Pour toutes ces raisons, et sur la proposition de M. Philippe GOUJON et des élus du groupe U.M.P.,

Emet le v?u :

Que le nom de Nafissa SID CARA, première femme musulmane membre d'un Gouvernement de la République Française, soit donné à une artère parisienne.