Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

76 - QOC 97-102 Question de Mme Olga TROSTIANSKY et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris sur le suivi médical des enfants dans les crèches parisiennes.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de Mme Olga TROSTIANSKY à M. le Maire de Paris est relative au suivi médical des enfants dans les crèches parisiennes.
Elle est ainsi rédigée :
" Des parents d'enfants accueillis en crèche interpellent Mme Olga TROSTIANSKY et les membres du groupe socialiste et apparentés sur le suivi médical de leurs enfants dans les crèches.
En effet, en cas d'absence du médecin, aucun remplacement n'est assuré.
Pourtant, chaque crèche doit bénéficier du concours d'un médecin pour examiner régulièrement tous les enfants ; le médecin doit, en outre, être disponible pour s'entretenir avec la directrice et les autres membres du personnel en contact avec les enfants ainsi que pour rencontrer les parents.
Mme Olga TROSTIANSKY et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaiteraient avoir une vision d'ensemble de ces difficultés rencontrées et connaître également le nombre d'heures budgétées et réalisées par les médecins, le nombre de médecins affectés par crèche, ainsi que les solutions apportées, en cas d'absence prolongée de ces derniers. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint.
Conformément à la réglementation, les crèches municipales parisiennes bénéficient du concours de médecins.
Leur rôle consiste à s'assurer, lors de l'admission des enfants, que leur état de santé est compatible avec le mode d'accueil proposé, et que la structure est adaptée aux besoins de chaque enfant. Pendant son séjour, le développement somatique et psychomoteur de l'enfant fait l'objet d'un suivi régulier. Les difficultés repérées sont prises en compte avec les parents, les médecins traitant et l'équipe de la crèche.
Le médecin est également chargé de la mise en oeuvre et du contrôle des mesures d'hygiène collective, et de l'application des circulaires médicales émises par la Sous-direction de la Petite enfance.
Celle-ci dispose d'une enveloppe budgétaire de vacations médicales qui sont attribuées en fonction de normes tenant compte de la taille des établissements.
La dotation budgétaire de l'année 1996 s'élevait à 51.142 heures. La consommation des heures de vacations a été légèrement dépassée puisqu'elle s'est élevée à 52.235 heures pour 1996. La dotation budgétaire prévisionnelle pour 1997 s'élève à 52.226 heures.
183 médecins vacataires ont été employés en 1997.
Il peut arriver que, par suite d'un départ, un établissement soit dépourvu temporairement d'un médecin attitré. Dès lors, dans l'attente du recrutement et de l'affectation d'un nouveau médecin vacataire, il est recouru au médecin de protection maternelle et infantile de l'arrondissement notamment pour procéder aux visites préalables aux admissions des enfants.
Le service veille à remplacer dans les plus brefs délais tout médecin absent même de façon temporaire (par exemple en cas de congé de maternité ) en poursuivant une politique active de recrutement.