Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

78 - QOC 97-105 Question de MM. Serge BLISKO, Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Préfet de police relative à l'association " Nouvelle Acropole " (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons à la question orale de MM. Serge BLISKO et Pierre CASTAGNOU à M. le Préfet de police relative à l'association " Nouvelle Acropole " (14e).
En voici le texte :
" L'association " Nouvelle Acropole " domiciliée rue Daguerre (14e), semble avoir trouvé une nouvelle implantation, 8, rue de la Providence (13e).
Caractérisée comme étant une des sectes dangereuses sévissant en France sous le couvert d'activités culturelles, dans le rapport parlementaire présenté en 1996 par M. GUEST, député de la Somme, cette organisation a été à l'origine de nombreux troubles, jusqu'à un attentat à la bombe qui aurait pu faire de nombreuses victimes dans le 14e arrondissement, où elle a son siège.
M. le Préfet de police peut-il préciser si ce transfert correspond à une nouvelle localisation signalée à la Préfecture de police et quelles mesures seront mises en oeuvre pour empêcher toute activité dangereuse de cette secte qui s'implante dans une rue tranquille, face à deux écoles élémentaires. "
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - L'association " La nouvelle Acropole "a déclaré avoir son siège social au n° 68, rue Daguerre à Paris 14e, le 3 juin 1996. Depuis cette date, aucune modification concernant le siège social de cette association n'a été portée à la connaissance des services de police.
A la suite de l'attentat perpétré le 14 août 1996 contre cette association, qui avait causé des dégâts matériels importants à ses locaux, celle-ci tient des réunions depuis septembre 1996 au 8, rue de la Providence dans le 13e arrondissement.
Ce local peut accueillir une quinzaine de personnes.
Jusqu'à ce jour, les réunions qui s'y sont déroulées n'ont pas suscité de plaintes de la part des riverains.
Il y a toutefois lieu d'observer que le 11 février dernier, la vitrine des bureaux situés à cette adresse a été brisée par un projectile lancé de la rue.
Une surveillance attentive est donc exercée par les services de police aux abords du 8, rue de la Providence et je puis vous assurer que tout trouble à l'ordre public qui viendrait à être constaté ne manquerait pas d'être réprimé en application des lois et règlements en vigueur.