Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DU 1 G - Déclassement du domaine public d'une emprise bâtie, 15, rue Boileau (16e). - Vente du domaine privé du Département de Paris. - Cession d'un pavillon libre, 15, rue Boileau (16e). Vœu déposé par M. Claude GOASGUEN et les élus du groupe U.M.P.P.A.

Débat/ Conseil général/ Décembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons maintenant à la proposition de v?u n° 14 G, relative au projet de délibération DU 1 G et déposée par le groupe U.M.P.P.A.

Il s'agit du déclassement du domaine public d'une emprise bâtie 15, rue Boileau dans le 16e arrondissement. Vente du domaine privé du Département de Paris. Cession d'un pavillon libre 15, rue Boileau.

M. AURIACOMBE interroge M. MANO. Je lui donne la parole.

M. Pierre AURIACOMBE. - Merci, Monsieur le Président.

Je vais parler d'un bâtiment que les élus du 16e arrondissement connaissent bien : la Maison Blanche.

Il s'agit d'un bâtiment de 140 mètres carrés qui jouxte l?école primaire de la rue Boileau, qui était précédemment utilisé par l?école et qui est aujourd?hui en instance de désaffectation par la Mairie de Paris dont l'objectif est de vendre ce bâtiment.

Il faut savoir qu'aujourd'hui parmi les associations riveraines, il y a une forte mobilisation en faveur de ce bâtiment, que les associations souhaitent continuer de faire vivre, au sein de la Mairie de Paris. Il avait été dans un premier temps évoqué la possibilité de le transformer en mini-crèche collective, ce qui n'a pas été possible - ce que je conçois très bien -, faute de place. Mais aujourd'hui les associations demandent d'autres solutions, demandent des études.

Ce que nous vous demandons, à travers ce v?u du 16e arrondissement, c'est que la Maison Blanche et sa parcelle conservent une vocation publique dans un premier temps et qu'une réelle concertation soit mise en place, que l'on étudie ensemble les possibilités. Je ne dis pas qu'à la fin on n'aboutira pas forcément à la vente, mais aujourd'hui, Monsieur MANO, il est sûrement possible de voir ensemble d'autres solutions avec les associations sur le terrain.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs du groupe U.M.P.P.A.).

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur AURIACOMBE.

M. MANO vous répond.

M. Jean-Yves MANO. - Devant la présence massive des élus du 16e arrondissement, je sens que je vais les décevoir, car cette adresse bien connue a fait l'objet d'études répétées de multiples services de la Ville de Paris, que ce soit la DASCO, la D.L.H. ou le service de la Petite enfance. Je suis au regret de constater qu'aucun de ces services n?a pu trouver une utilisation acceptable et un coût compatible et rationnel de l'espace de 140 mètres carrés sur deux niveaux dont la seule vocation a priori est un habitat privé. Ma foi, au niveau de la villa Boileau, je pense que nous trouverons un preneur très facilement pour une habitation dans un endroit sympathique mais pas, hélas, pour un équipement public - que je peux regretter - mais la surface n'est pas suffisante pour être économiquement compatible.

Je regrette donc de rejeter le v?u qui nous est proposé.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur MANO.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de voeu déposée par le groupe U.M.P.P.A. assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

La proposition de v?u est rejetée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 1 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DU 1 G).