Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DLH 2 G - DASES 585 G - Réalisation par l'AFTAM d'un centre d'hébergement de stabilisation de 30 places situé 103, rue de l'Ouest (14e).

Débat/ Conseil général/ Décembre 2008


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DLH 2 G - DASES 585 G concernant la réalisation par l?AFTAM d'un centre d'hébergement de stabilisation de 30 places, situé 103, rue de l'Ouest dans le 14e arrondissement.

C'est Mme BACHE qui interroge M. MANO, ou peut-être Mme TROSTIANSKY, ou les deux.

Madame BACHE, vous avez la parole.

Mme Marinette BACHE. - Pour terminer nos travaux de ce soir, vous me permettrez cette intervention afin de saluer le travail du Département de Paris en matière d'hébergement d'urgence...

(Brouhaha).

M. Christian SAUTTER, président. - On écoute Mme BACHE !

Mme Marinette BACHE. - Merci.

? concrétisé ici par les projets de délibérations DLH 2 G à DLH 8 G, alors que Paris, il faut le rappeler, concentre 60 % de l'hébergement d'urgence de toute l'Ile-de-France. Nous votons lors de cette séance la réalisation de 156 places en centre d'hébergement de stabilisation dans plusieurs arrondissements de la Capitale, 11e, 12e, 14e, 15e et également 10e dont nous savons par ailleurs combien ce dernier arrondissement a eu à gérer de personnes en grande difficulté depuis la fermeture sans préparation de Sangatte.

La gestion sera effectuée par des associations diverses, mais toutes ont la mission non seulement d'offrir un toit mais également de permettre un accompagnement social continu et individualisé et une prise en charge sanitaire à des personnes en grande détresse.

C'est plus précisément cette prise en charge des personnes dans leur totalité et sur la durée que je tenais à saluer.

Tandis que le Gouvernement, par l'intermédiaire du Président SARKOZY, multiplie les effets d'annonce sur la grande pauvreté à Paris, nous travaillons en profondeur pour essayer de remettre ces gens dans le circuit de la vie. Et cela ne va pas sans l'emploi.

Voilà pourquoi je veux à nouveau faire référence à ce que je soulignais ce matin dans le débat budgétaire : la politique de la ville a permis à 8.000 allocataires du R.M.I. de retrouver un emploi en un an. Autant de personnes qui sont sorties ainsi de la grande pauvreté ou qui n'y tomberont pas. Voilà du concret et non de la gesticulation.

Vous l?aurez compris, le groupe M.R.C. votera l'ensemble de ces projets de délibération.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci beaucoup, Madame BACHE.

Je vous donne la parole, Madame TROSTIANSKY.

Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Président, le centre de la rue de l?Ouest accueillera jusqu'à 30 personnes réparties sur 18 chambres et ouvrira fin 2009. Il sera plus particulièrement destiné aux personnes isolées, aux couples et aux familles monoparentales.

Ce projet, financé à hauteur de 880.000 euros par Paris, illustre bien notre volonté de privilégier des petites structures à taille humaine et ciblant des publics spécifiques et fragiles.

L?engagement de financer 2.000 places d?hébergement sous cette mandature se concrétise dans ce Conseil. 5 résidences sociales et maisons relais et 274 places d?hébergement de stabilisation se répartissent sur six arrondissements.

Juste quelques exemples, Monsieur le Président, de projets un peu innovants : celui porté par l?association "Aux Captifs La Libération" dans le 15e arrondissement où 11 bénévoles vivront avec 21 personnes accueillies rue de Vaugirard.

Il y a aussi :

- un projet du centre d?action social protestant dans le 12e arrondissement pour des femmes très désocialisées rue Baron le Roi ;

- une réhabilitation d'un centre "Emmaüs" dans le 10e rue Jacques-Louvel-Tessier où la culture est le pivot de l'insertion ;

- et enfin, dans le 18e arrondissement, l'association "Aurore" qui dédie une maison à des travailleurs retraités.

Voilà quelques exemples, Monsieur le Président, et c'est avec grande satisfaction que je vous invite à voter ce projet de délibération.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci beaucoup, Madame TROSTIANSKY.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 2 G - DASES 585 G.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DLH 2 G DASES 585 G).