Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDEE 329 - DVD 256 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la Société Vinci Park CGSt une convention relative aux conditions techniques et financières de mise à disposition pendant la Foire du Trône 2008 de place de stationnement dans des parcs situés dans le 12e arrondissement. Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif à la préservation de l’environnement du bois de Vincennes en période de Foire du Trône.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2007


 

Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DDEE 329 - DVD 256 concernant une Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la Société Vinci Park CGSt une convention relative aux conditions techniques et financières de mise à disposition pendant la Foire du Trône 2008 de place de stationnement dans des parcs situés dans le 12e arrondissement, sur lequel le groupe MoDem a déposé l?amendement n° 79 et le groupe ?Les Verts?, le v?u référencé n° 80 dans le fascicule.

La parole est M. Christophe NAJDOVSKI.

M. Christophe NAJDOVSKI. - Merci, Madame la Maire.

Comme vous l?avez rappelé, c?est un dossier conjointement rapporté par deux adjoints.

Je regrette que ce dossier soit uniquement classé en 3e Commission, alors qu?il dépend à la fois de la 2e et de la 3e Commission, et que les deux adjoints en question ne soient pas présents, qu?un seul le soit.

Depuis 2001, la Municipalité parisienne agit pour assurer une meilleure intégration de la Foire du Trône qui se tient actuellement sur la pelouse de Reuilly dans le Bois de Vincennes.

La charte d?aménagement durable du Bois de Vincennes, signée par le Maire de Paris et les maires des communes limitrophes du bois en 2003, stipule noir sur blanc un certain nombre d?orientations tout à fait claires : réduire fortement la circulation automobile, maîtriser la fréquentation massive liée aux manifestations, en raison de la capacité d?accueil limitée du bois.

Depuis 2005, la Mairie de Paris a mis en place des navettes bus depuis la place de la Nation et, depuis 2006, elle met à disposition des parkings de rabattement gratuits à Bercy, dont la capacité de stationnements cumulée est de 3.000 places de stationnement, soit bien plus que les ?1.000 places?, entre guillemets, de stationnement sur les voies du bois qui sont temporairement rouvertes.

Nous constatons que, depuis la mise en place de ces navettes et de ces parkings de rabattement, la Ville de Paris maintient l?ouverture d?un certain nombre de routes dans le bois, ce qui rend illusoire l?incitation à faire venir les visiteurs par les navettes ou à utiliser ces mêmes parkings de rabattement, puisqu?il est toujours possible de se garer gratuitement et au plus près de la pelouse de Reuilly.

Cette ouverture de routes dans le bois dégrade aussi l?accès des promeneurs au Bois de Vincennes. Ceux-ci sont obligés de se bousculer sur les berges du lac Daumesnil surpeuplées, à une époque, le printemps, où nombre de Parisiens et de Franciliens vont se promener au bois, tout cela pour faire place à des voitures garées normalement sur des routes fermées à la circulation. Les piétons, les joggers, les cyclistes se disputent donc un espace public réduit à la portion congrue.

En semaine, cette ouverture de routes, route de ceinture du lac Daumesnil et route Dom-Pérignon, crée un nouvel axe de transit en plein bois, pour le plus grand danger de ceux qui auraient l?idée saugrenue, au printemps, par exemple, de venir se promener dans le Bois de Vincennes. Cela ouvre aussi un stationnement ventouse gratuit deux mois par an en plein bois.

Cette réouverture finalement contrevient en réalité à la charte d?aménagement durable du Bois de Vincennes qui a pourtant été votée en 2003.

Nous estimons qu?il convient, pour que le bois soit préservé de la circulation automobile et que la sécurité des promeneurs soit assurée, de maintenir ces routes du Bois de Vincennes dans leur statut habituel de routes non circulées, toute l?année, y compris en période de Foire du Trône, de manière à inciter davantage les visiteurs de la foire à utiliser les transports en commun et les parkings de rabattement et non pas à se garer au plus près de la pelouse de Reuilly, comme le demandent de manière insistante les forains et comme le Maire de Paris, malheureusement, semble-t-il, leur a donné raison et a cédé sur cette demande.

Je propose le v?u suivant que, conformément à la charte d?aménagement durable du Bois de Vincennes, l?intégralité des voies du bois habituellement non circulées, c?est-à-dire la portion de la route de ceinture du lac Daumesnil, la route Dom-Pérignon, la route de Reuilly, ainsi qu?une portion de la route de la Plaine, gardent leur statut de voies piétonnes et forestières toute l?année, y compris en période de Foire du Trône.

Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL, adjointe, présidente. - Merci.

La parole est à Mme BARANDA, mais je vois qu?elle n?est pas là.

Pour répondre, la parole est à M. Denis BAUPIN.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Sur l?amendement du groupe MoDem, qui n?a pas été présenté, simplement dire que, de toute façon, nous n?aurions pas pu donner un avis favorable parce qu?il n?était pas possible de le mettre en place pour 2008. J?aurais éventuellement proposé à Mme BARANDA de le transformer en v?u, mais comme elle n?est pas là, c?est un petit peu compliqué. Tant pis !

En ce qui concerne le v?u de M. NAJDOVSKI, je dois lui reconnaître à la fois la pertinence sur le fond de la cohérence des propositions qu?il porte depuis de nombreuses années sur cette question et la permanence de la bagarre qu?il mène pour faire en sorte que les efforts que nous faisons pour dégager des places de stationnement en dehors du Bois de Vincennes pendant la Foire du Trône permettent de dégager les voies du bois à la circulation et au stationnement.

Ce sujet fait débat au sein de la majorité municipale depuis plusieurs années, il le sait, et aujourd?hui la position de l?Exécutif par rapport à ce v?u est défavorable, même si ce n?est pas exactement ma position personnelle.

Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BAUPIN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2007, V. 356).

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 329 - DVD 256.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDEE 329 - DVD 256).