Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, Vœu déposé par les groupes de la majorité municipale relatif à un moratoire sur le Wifi à la bibliothèque Faidherbe. Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l?examen des v?ux référencés n° 64 et n° 64 bis dans le fascicule, déposés respectivement par les groupes de la majorité municipale et l?Exécutif, relatifs à un moratoire sur le Wifi à la bibliothèque Faidherbe.

La parole est à M. DAGUENET.

M. Jacques DAGUENET. - Oui, merci.

Depuis plus de deux mois, suite à l?installation d?une borne Wifi à la bibliothèque Faidherbe, plusieurs salariés sont victimes de malaises récurrents, de maux de tête, de vertiges et de douleurs musculaires.

La borne Wifi a été débranchée, les symptômes ont disparu. Rebranchée, les malaises sont revenus. C?est le cas d?ailleurs dans plusieurs bibliothèques parisiennes.

Je rappelle qu?une réunion du Comité d?hygiène et de sécurité de la Direction des affaires culturelles de la Ville s?est réunie sur le sujet avec différents experts, notamment différentes associations. Et après débat, il a été voté le principe d?un moratoire sur le Wifi dans les bibliothèques parisiennes.

Faute de pouvoir trancher dans le débat relatif aux risques sanitaires, les personnels demandent que le principe de précaution soit appliqué, que la mise en service de ces bornes soit suspendue et que des études sur l?impact sanitaire soient menées afin de garantir son innocuité.

L?Agence française de sécurité sanitaire de l?environnement et du travail a d?ailleurs été saisie et doit rendre un avis sur ce sujet. Et donc dans l?attente de ce résultat, le principe de précaution doit être appliqué.

Sur proposition de Georges SARRE, Patrick BLOCHE, Khédija BOURCART et moi-même, nous émettons le v?u que le Maire de Paris, dans l?attente de l?avis de l?Agence française de sécurité sanitaire de l?environnement et du travail sur les effets sanitaires du Wifi, décide d?un moratoire sur la borne Wifi dans la bibliothèque Faidherbe.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur GIRARD, vous avez la parole.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je suis très content de voir ma collègue, Nicole AZZARO, travailler en Wifi en Conseil de Paris.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - M. DAGUENET va être contaminé, il faut faire attention !

M. Christophe GIRARD, adjoint. - M. DAGUENET va être contaminé donc je m?inquiète !

Plus sérieusement, dans le cadre du programme Parvi, Paris Ville Numérique, un nouveau service à destination des usagers parisiens, Paris Wi-fi, a été inauguré le 29 septembre dernier.

Grâce à ce service, mis en place avec la Région Ile-de-France, il est maintenant possible de se connecter gratuitement à Internet sans fil à haut débit via 400 bornes réparties dans plus de 250 lieux municipaux, que ce soient des jardins, des mairies, des bibliothèques ou encore de musées.

Cette mise en place de la Wifi a suscité dans certaines bibliothèques municipales, dont la bibliothèque Faidherbe, des signalements d?indispositions diverses subies par des agents en poste dans ces établissements que j?ai rencontrés, que j?ai vus et j?ai le plus grand respect pour toute personne qui exprime sa crainte, sa peur ou son malaise.

Les médecins de la Ville ont d?ailleurs reçu, bien évidemment, et avec Mme FONT, la directrice, nous avons décidé immédiatement de suspendre les bornes incriminées. Une série de mesures ont été prises. La médecine professionnelle et préventive a été immédiatement saisie de manière à recevoir en consultation les agents concernés, ce qui fut fait.

Les services techniques et informatiques ont été diligentés dans ces mêmes établissements pour mener des tests sur le positionnement des bornes émettrices et leur puissance d?émission. Ces tests sont destinés à positionner au mieux ces matériels en les éloignant notamment des postes de travail des agents et à ajuster leur puissance émettrice au plus près des seuil strictement nécessaires pour l?accès au service, sans pour autant que ces émissions couvrent les espaces impropres à la consultation de la Wifi.

En complément de cette démarche corrective, des laboratoires agrées ont été missionnés pour des mesures de rayonnement des ondes électromagnétiques dans ces mêmes bibliothèques et quelques autres. Ces mesures sont en cours. Les résultats de ces différents tests et mesures seront présentés au prochain Comité d?hygiène et de sécurité de la Direction des Affaires culturelles qui se tiendra en janvier prochain et que je présiderai comme le précédent.

D?ici là, conformément à l?avis du CHSCT, qui s?est tenu le 28 novembre dernier, au cours duquel plusieurs experts ont été entendus sur le sujet, le moratoire sur les bornes Wifi dans les quatre bibliothèques concernées (Italie dans le 13e arrondissement, Lancry dans le 10e arrondissement,Vendamme dans le 14e arrondissement et Faidherbe dans le 11e arrondissement) sera maintenu.

Je vous propose d?adopter le voeu suivant de l?Exécutif.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Oui, nous l?avons.

Monsieur DAGUENET, êtes-vous d?accord ? Vous retirez votre v?u ? Oui.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2007, V. 351).