Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DDEE 68 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer avec le Comité national de liaison des régies de quartier une convention visant le développement et la consolidation des régies de quartiers à Paris.

Débat/ Conseil général/ Octobre 2005


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons au projet de délibération DDEE 68 G. Il s?agit d?un soutien au Comité national de liaison des régies de quartier dont le but est de développer et de consolider les régies de quartier. Il y en avait une en 2001, il y en a 6 aujourd?hui. Voulez-vous ajouter un mot, Madame GUIROUS-MORIN ? Vous avez la parole.

Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Brièvement pour évidemment approuver ce projet de délibération, mais aussi peut-être pour poser une question à votre attention puisque vous êtes le Vice-président chargé de ces questions.

Qu?en est-il des régies en cours ? Il aurait été intéressant de savoir comment nous progressons dans ce domaine.

Merci.

M. Christian SAUTTER, président, au nom de la 2e Commission. - Très bien. Je me réjouis de répondre à votre question. J?avais commencé à le dire. Il y avait donc une seule régie de quartier dans le 20e arrondissement de Paris en 2001, maintenant il y a 6 régies de quartiers qui fonctionnent, qui sont dans les 11e, 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements. Je crois qu?il y en a deux dans le 20e arrondissement, donc le compte est bon.

Parmi ces régies, deux ont déjà le label ?régie de quartier?, 4 sont en voie de labellisation. Les choses avancent donc bien et je dois dire que le Comité de liaison des régies de quartier qui est une organisation nationale nous donne un sérieux coup de main parce que, dans des villes plus avancées que nous, les régies de quartier - dont le but, je le rappelle, est de faire travailler les habitants du quartier à des activités d?intérêt de proximité pour le quartier et particulièrement des habitants qui sont en difficulté - sont beaucoup plus développées dans d?autres villes françaises comme Nantes, Grenoble, où je crois elles sont nées. Les choses avancent bien, et notre ambition est d?arriver à une régie de quartier par quartier ?politique de la ville?, c?est-à-dire à 11 régies de quartier d?ici la fin de la mandature. Madame GUIROUS-MORIN, nous sommes donc en bonne voie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEE 68 G.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DDEE 68 G).