Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif au soutien aux projets de développement du collègue Boris Vian.

Débat/ Conseil général/ Juillet 2010


 

Mme Gisèle STIEVENARD, président. - Nous passons à l'examen de la proposition de v?u référencée n° 5 G dans le fascicule, déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relative au soutien aux projets de développement du collège Boris Vian.

La parole est à Mme GACHET.

Mme Isabelle GACHET. - Merci, Madame la Présidente.

Nous avons déjà évoqué ici les difficultés du collège Boris Vian dans le 17e, dus notamment à une inquiétante perte de mixité sociale consécutive à des dérogations accordées trop nombreuses et à des fermetures de classe. Un nouveau principal y exerce depuis la dernière rentrée ; il a réussi à mobiliser les équipes enseignantes et la communauté scolaire dans son ensemble autour d'un projet d'établissement ambitieux. Son objectif est clairement d'enrichir l'offre scolaire de son établissement et ainsi d?y attirer de nouvelles familles.

Nous nous devons collectivement de soutenir leur démarche et ne pouvons que déplorer que le Rectorat n?ait pas retenu la candidature du collège au programme "10 mois d?école et d'opéra" qui allait dans ce sens.

C'est pourquoi, Madame la Présidente, nous souhaitons que vous interveniez auprès du Rectorat pour obtenir à l?avenir la stricte limitation des dérogations et l'octroi d'un assistant d'éducation supplémentaire pour la rentrée prochaine et son soutien réel au projet pédagogique de l'établissement.

Enfin, nous croyons indispensable que le Département poursuive et accentue l'aide qu'il accorde au collège Boris Vian, notamment en termes de soutien au projet éducatif et voyages scolaires organisé par les équipes enseignantes qui méritent d'être encouragées dans leurs efforts, nous vous en remercions.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

La parole est à Mme BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL. - Merci, Madame la Présidente.

Evidemment j'émets un avis positif à ce v?u.

Boris Vian faisait partie de cette trentaine de collèges parisiens qui ont été terriblement déstabilisés par la politique de suppression de la carte scolaire et l'explosion il y a deux ans du nombre de dérogations accordées par le Rectorat. En effet, c'étaient rien de moins que 61 dérogations sortantes qui avaient été accordées à Boris Vian et donc 61 élèves qui en partaient avec en conséquence ce que vous décrivez, un renfermement du collège sur lui-même, une difficulté à faire vivre la mixité sociale et scolaire, et donc un collège qui a particulièrement souffert de cette situation et nous avons été nombreux à alerter sur cet état dans lequel le collège était en train de sombrer.

De ce point de vue, j'ai alerté à plusieurs reprises le Rectorat sur la question des dérogations, sur le fait que ce collège méritait un projet pédagogique particulier, plusieurs idées avaient fusé y compris au-delà de clivages politiques traditionnels, sur le fait d'implanter des options particulières, de soutenir des projets particuliers.

Malheureusement, pour l'instant, les signaux arrivés du Rectorat ne sont pas, me semble-t-il, et je ne suis pas la seule à le penser, totalement à la hauteur des enjeux et à l'évidence le refus d'accorder un financement pour un projet avec l'opéra est un peu un mauvais signal adressé à une communauté éducative qui a besoin de se remobiliser sur un nouveau projet, entraîné par un nouveau principal.

De notre côté, nous avons fait des choses, je rappelle à chaque fois que ce que nous faisons est important mais évidemment pas à la hauteur du rôle de l'Education nationale dans la destinée d'un établissement scolaire. Nous avons accordé un soutien très particulier à Boris Vian, j'en avais pris l'engagement devant l'ensemble de la communauté éducative du collège parce que je pense que ce collège méritait d'être soutenu.

Nous avons accordé un soutien fort qui s'est traduit financièrement par 2.000 euros à des projets pédagogiques, 6.200 euros à des voyages scolaires, une augmentation de la subvention de fonctionnement votée en mars 2010, l'achat de matériel de type tableau blanc interactif, bref, nous participons autant que possible au soutien à ce collège, mais il faut maintenant que le Rectorat entende l?avis honnêtement de tous ceux qui ont à travailler, ou à écouter, ou à discuter avec les communautés éducatives, il faut maintenant que le Rectorat soutienne fermement ce collège autant que nous avons pu le faire à la hauteur de nos moyens.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2010, V. 33 G).