Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par les groupes de la majorité relatif à l'occupation temporaire des locaux vacants du site de Saint-Vincent-de-Paul.

Débat/ Conseil général/ Juillet 2010


 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen de la proposition de v?u référencée n° 4 G dans le fascicule, déposée par les groupes de la majorité, relative à l'occupation temporaire des locaux vacants du site de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul.

La parole est à M. Pascal CHERKI.

M. Pascal CHERKI. - C'est un v?u de toute la majorité mais qui a été voté à l'unanimité lors du précédent Conseil d'arrondissement. Ce v?u indique que l?A.P.-H.P. va commencer la libération progressive des locaux de Saint-Vincent-de-Paul. Entre le moment où l?A.P.-H.P. va partir et le moment où nous pourrons livrer un éco-quartier, il va s'écouler quelques années, ce qui est tout à fait normal, donc que faisons-nous pendant ce temps des locaux ? Les laissons-nous vides en demandant à l?A.P.-H.P. d'assurer le gardiennage ou  pouvons-nous en avoir une utilisation temporaire et réversible pour des activités à caractère social au sens large du terme qui pourraient intéresser la Ville de Paris et le Département ?

Nous disons notre disponibilité pour accompagner la Ville dans tout projet qu'elle voudrait mettre en ?uvre dans le cadre du partenariat avec l'État ou des associations, ou le Département. La seule chose que nous voulons, c?est de pouvoir en discuter parce que bien évidemment nous voulons que les projets puissent s'insérer pleinement.

Par ce v?u nous voulons manifester le fait que la Mairie d?arrondissement est ouverte à cette question et qu'elle ne considérera pas que c'est un problème si ces locaux sont utilisés temporairement dans un but d?intérêt général.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

La parole est à Mme TROSTIANSKY.

Mme Olga TROSTIANSKY, vice-présidente. - Madame la Présidente, mes chers collègues, comme vous le savez il n'est pas toujours aisé d'implanter dans un quartier un projet de solidarité, ou des logements sociaux ; cela peut soulever des inquiétudes chez les riverains qu?il faut rassurer, voire faire l'objet d'instrumentalisation cynique consistant à opposer une population contre une autre.

Mesdames et Messieurs les Conseillers du 14e arrondissement, c'est avec enthousiasme que je prends acte de l'invitation à réfléchir ensemble à l'occupation des locaux de Saint-Vincent-de-Paul. Je pense que le volontarisme de notre municipalité en matière d'amélioration des conditions d'hébergement des personnes à la rue n'est plus à démontrer, nous avons soutenu la suppression des dortoirs et des chambres collectives dans des centres aussi emblématiques que celui de la Mie de pain, ou la cité du refuge de l'Armée du salut. Sur les 45 millions d?euros de crédits propres de la Ville pour la réalisation de ce centre d?hébergement, 15 millions d'euros sont consacrés à la réhabilitation.

Madame la Présidente, pour les restructurations les plus lourdes, des immeubles destinés au logement peuvent être ainsi mis à disposition temporairement, d'associations le temps de la durée des travaux.

Actuellement, 450 places d'hébergement sont occupées de façon temporaire. Le centre d'hébergement d'urgence George Sand du Centre d'action sociale de la Ville de Paris ainsi que le Centre de la Poterne des Peupliers feront également l'objet dans les prochains mois d'une restructuration lourde qui nécessite un relogement sur deux ans.

A ce jour, aucune piste n'a pu se concrétiser car l'enjeu est bel et bien de trouver un site qui permette le maintien de la capacité d'accueil en raison de la place essentielle qu'occupent ces établissements dans le dispositif de veille sociale parisien.

Madame la Présidente, je propose qu'une réunion soit organisée avec le Secrétariat général de la Ville de Paris dès la rentrée pour que nous puissions étudier ensemble les différents projets d'occupation temporaire des locaux de Saint-Vincent-de-Paul.

Je donne donc un avis favorable à ce v?u.

Mme Gisèle STIEVENARD, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes de la majorité, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l'unanimité. (2010, V. 32 G).