Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - QOC 96-107- Question de M. Richard KUBICZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Maire de Paris à propos des ateliers d'initiation aux techniques modernes.

Débat/ Conseil municipal/ Février 1996




M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Nous passons à la question orale de M. Richard KUBICZ à M. le Maire de Paris à propos des ateliers d'initiation aux techniques modernes.
Je vous en donne lecture :
"M. Richard KUBICZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" souhaiteraient obtenir des informations précises sur l'existence et l'évolution, dans l'année en cours, des ateliers d'initiation aux techniques modernes (A.I.T.M.)."
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de M. Claude GOASGUEN, adjoint.
Les activités réalisées à l'aide d'une technologie de pointe exercent une attraction toute particulière sur la population des 13-25 ans.
C'est pourquoi la Ville de Paris a largement aidé à partir de 1986 à la mise en place au sein des Centres d'animation, mais parfois aussi au sein de locaux associatifs, d'ateliers d'initiation aux techniques modernes.
Aujourd'hui, 45 ateliers de ce type, aidés par la Ville de Paris, fonctionnement régulièrement. 41 de ces ateliers sont implantés dans des Centres d'animation dont ils constituent l'activité phare, et 4 sont gérés par des associations.
Les ateliers les plus nombreux sont ceux dérivant des techniques informatiques : Musique assistée par ordinateur (6), Publication assistée par ordinateur (3), multi-média (4), photo-numérique (1), soit 14 au total, c'est à dire un peu plus du quart de l'ensemble. La Ville est aujourd'hui bien équipée pour ce type d'activités mais aussi pour les ateliers vidéo. Ceux-ci au nombre de 12, disposent d'un matériel de qualité et permettent une initiation et un perfectionnement aux techniques du tournage et du montage.
Parallèlement à ces activités dominantes, fonctionnement 19 ateliers nettement plus spécialisés, et permettant à des jeunes très divers de s'adonner aux activités de leur choix : construction de fusée, initiation aux techniques Radio, Informatique, Ferrophilie, Electronique, Vol à voile, etc...
Sur les 45 ateliers existants, 7 sont de création récente et ont été lancés sur la saison 95-96.
La Ville de Paris a participé largement à la mise en place de ces ateliers qui nécessitent l'achat d'un matériel coûteux et l'emploi d'un personnel qualifié. Les crédits ouverts pour les A.I.T.M. s'élèveront en 1996 à environ 1.000.000 F.
Plutôt que de créer des activités nouvelles, l'objectif aujourd'hui est de maintenir la qualité de ces ateliers qui doivent constamment s'adapter aux évolutions technologiques.