Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif à la réforme de l’Education nationale dite de “mastérisation”.

Déliberation/ Conseil municipal/ Juin 2010 [2010 V. 116]


Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 17 juin 2010.

Reçue par le représentant de l?Etat le 17 juin 2010.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Les conditions dans lesquelles va se dérouler la prochaine rentrée scolaire à Paris sont très préoccupantes. Outre les difficultés majeures engendrées par les suppressions massives de postes dans l?Education Nationale depuis plusieurs années, par les postes difficilement pourvus d?Emploi de Vie Scolaire, par la possibilité laissée aux établissements de passer ou non à la semaine de 9 demi-journées, la réforme de la formation des maîtres dite de ?mastérisation? va avoir pour conséquence de désorganiser massivement les écoles parisiennes au détriment des élèves et des enseignants.

Le dispositif qui semble prévu pour la rentrée prochaine à Paris est alarmant : il y aurait 173 enseignants stagiaires sans formation dans les écoles parisiennes. Une centaine d?entre eux sera donc affectée dans une classe : une même classe aura de la rentrée aux vacances de la Toussaint, un enseignant sortant d?IUFM, puis de novembre à mai, un enseignant-stagiaire, qui sera néanmoins déchargé une journée par semaine et remplacé par un autre enseignant, enfin en juin, il sera en responsabilité complète. Les élèves d?une même classe verront donc défiler au moins trois enseignants dans l?année, dont un débutant et un sans formation !

L?unique objectif de cette mesure - réaliser à tout prix des économies - coïncide avec l?envoi, il y a une semaine, par le Ministre de l?Education Nationale d?un ?mode d?emploi des suppressions de postes? à l?attention des recteurs et inspecteurs d?académie. Au nom de la révision générale des politiques publiques, c?est un véritable démantèlement de notre école républicaine, garante d?égalité et de justice sociale, qui est proposé : suppression des RASED, augmentation du nombre d?élèves dans le primaire et le secondaire, suppression de la scolarisation à deux ans, retour sur les décharges horaires des enseignants (soutien scolaire, coordination disciplinaire, formation tice), et enfin remise en cause de l?enseignement obligatoire que sont les itinéraires de découverte.

Pourtant, l?école n?a jamais été et ne devrait pas être considérée comme une charge à réduire mais bien un investissement pour l?avenir.

La communauté éducative parisienne se mobilise d?ores et déjà pour dénoncer la réforme dite de ?mastérisation? et son application académique, des réunions parents/enseignants et des actions communes se multiplient dans les écoles. A l?initiative de plusieurs syndicats enseignants et de fédérations de parents d?élèves, la mobilisation s?amplifie et une motion est votée dans les conseils des maîtres.

Parce que nous avons besoin dans nos établissements de sérénité, de stabilité et d?un nombre suffisant d?enseignants formés pour que les enfants puissent apprendre et progresser dans les meilleures conditions.

Sur la proposition de Mme Olivia POLSKI, M. Pascal CHERKI et des élus du groupe socialiste, radical de gauche et apparentés,

Demande :

-à M. le Maire de Paris de bien vouloir intervenir auprès du Ministre de l?Education Nationale et du Recteur de l?Académie de Paris pour obtenir l?abandon total de cette mesure.