Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 96-68 - Question de MM. Pierre SCHAPIRA, Bertrand BRET, Bernard DELEPLACE, Mme Elisabeth LARRIEU, MM. Michel LE RAY, Daniel VAILLANT, Bertrand DELANOË et les membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris au sujet de l'opération "Paris-piétons-vélo".

Débat/ Conseil municipal/ Février 1996




M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Nous passons à la dernière question du groupe socialiste au sujet de l'opération "Paris-piétons-vélo".
En voici le texte :
"L'opération "Paris-piétons-vélo", qui consistait à laisser ouvertes la voie expresse Rive droite et une partie des rues de la Capitale aux seuls cyclistes et piétons, le dimanche, a été brutalement interrompue à l'automne dernier.
M. le Maire de Paris s'était engagé à ce que cette opération soit reprise dès que possible.
Or, à ce jour, seules quelques-unes des rues concernées, sur la Rive gauche, sont à nouveau réservées aux cyclistes et aux piétons le dimanche.
Malgré plusieurs déclarations, qui laissent croire que la Ville de Paris s'intéresse au développement du vélo en milieu urbain, force est de constater que le peu qui existait a été supprimé et n'a pas été remis en oeuvre.
A l'approche des vacances scolaires, pendant lesquelles ces voies pourraient être utilisées, MM. Pierre SCHAPIRA, Bertrand BRET, Bernard DELEPLACE, Mme Elisabeth LARRIEU, MM. Michel LE RAY, Daniel VAILLANT, Bertrand DELANOË et les membres du groupe socialiste et apparentés constatent que rien n'est fait.
C'est pourquoi ils demandent à M. le Maire de Paris de cesser de reporter sans cesse la date de reprise de l'opération "Paris-piétons-vélo" et que soient prises, dans les plus brefs délais, toutes les mesures nécessaires pour que cette opération reprenne et soit même étendue au-delà des voies déjà concernées."
Monsieur PLASAIT, vous avez la parole.

M. Bernard PLASAIT, adjoint.- Les opérations "Paris-piétons-vélo" consistant à réserver certaines voies à l'usage exclusif des piétons et des cyclistes, ont été interrompues en décembre 1995 en raison des mouvements sociaux qui ont conduit à la paralysie des transports en commun. La durée de ces mouvements, ajoutée à l'approche des fêtes de fin d'année et à l'ouverture dominicale des magasins ont fait que même les dimanches, la circulation dans Paris restait très dense.
En outre, compte tenu de la tombée de la nuit, la plage horaire durant laquelle l'évolution des piétons et vélos sur un même site peut s'effectuer dans de bonnes conditions de visibilité réciproque, est apparue comme restreinte au regard des dispositifs à mettre en place.
Enfin les conditions climatiques de la période d'hiver ne constituent pas chaque dimanche une incitation à la promenade à pied ou à vélo.
Dans ces conditions, les opérations intéressant les berges de la Seine seront reprises dès le premier dimanche de printemps. Quant à celle intéressant les berges du canal Saint-Martin, il a été demandé au Préfet de police de la rétablir dès que possible. Enfin l'opération "Mouffetard" n'a jamais été interrompue puisqu'elle ne présentait aucun problème significatif.
Les opérations "Paris-piétons-vélo" dont le principe et l'intérêt ne sont donc absolument pas remis en cause, seront étendues ce printemps à d'autres arrondissements en accord avec le Préfet de police et les maires d'arrondissement. Ainsi, de nouveaux itinéraires ont déjà été soumis à l'approbation des Maires des 3e, 4e, 13e, 14e, et 18e arrondissements.

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Merci.
Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole.

M. Pierre SCHAPIRA.- Merci, Monsieur le Maire, je constate simplement que pendant trois mois on ne pourra pas faire de vélo. J'en fais pourtant tous les dimanches. Même s'il fait mauvais, on fait tout de même du sport et le matin entre 10 heures et midi, il fait jour... il fait même jour à 15 heures.
Je ne regrette qu'une chose : c'est que nous arrivions aux vacances scolaires et que les enfants seront privés de vélo durant leurs vacances et ne pourront donc pas pratiquer le vélo sur les voies express rives droite et gauche. Il est dommage qu'une si belle idée puisse être arrêtée pendant trois mois.

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Monsieur SCHAPIRA, je vais donner la parole à M. le Représentant du Préfet de police qui souhaite nous apporter une information complémentaire.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE.- Je vous remercie, Monsieur le Maire.
Effectivement je peux vous indiquer qu'en accord avec le Maire de Paris, l'opération "Paris-piétons-vélo" reprendra sur le circuit des berges du canal Saint-Martin à compter du mois de mars prochain et pour tous les dimanches, de 14 à 18 heures.
J'indique également que des prébarrages filtrants, accompagnés d'une signalisation spécifique, seront mis en place. Ce dispositif est destiné à éviter tout engorgement du secteur. Les automobilistes transiteront par d'autres voies de la Capitale. Seuls les véhicules des riverains et des services de secours pourront s'approcher des zones réservées aux piétons et aux cyclistes.
Pour ce qui concerne les berges de la Seine et les autres secteurs, M. l'Adjoint au Maire vous a apporté la réponse appropriée.

M. Pierre SCHAPIRA.- Super !

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Merci. Je n'en attendais pas moins de votre part !

V- Question des élus non-inscrits.