Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

35 - 1996, D. 147- Subvention à l'association "A.B.C. puériculture" pour son service de garde d'enfants à domicile (16e).

Débat/ Conseil municipal/ Février 1996




M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Nous passons au projet de délibération D. 147 accordant une subvention à l'association "A.B.C. puériculture" pour son service de garde d'enfants à domicile.
Madame BOUYGUES, vous avez la parole.

Melle Claudine BOUYGUES.- Monsieur le Maire, mes chers collègues, je voudrais appeler votre attention sur ce projet de délibération visant à attribuer une subvention 443.300 F à l'association "A.B.C. puériculture" pour son service de garde d'enfants à domicile, association dont le siège est dans le 16e arrondissement.
Je voudrais vous demander un certain nombre d'informations complémentaires à celles apportées dans le mémoire, notamment par rapport à l'importance du budget de cette association à qui il est attribué une subvention pour 1995 sur un budget prévisionnel de 1995 par rapport au compte de gestion de 1994. Je vous précise que nous sommes en 1996 ; il faudrait veiller, à l'avenir, à ce que la Ville de Paris attribue des subventions en fonction du moment où on les vote.
J'aimerais donc connaître la liste des arrondissements concernés par les activités d'"A.B.C. puériculture". On nous dit que 79 familles sont concernées. Mais combien de personnes sont employées par l'association ? Quelle est la superficie des locaux utilisés ?
Nous n'avons que très peu d'éléments d'information sur le compte de fonctionnement de cette association et je le regrette. C'est la raison pour laquelle nous nous abstiendrons.
Par ailleurs, si, à l'origine, je n'avais pas l'intention d'aborder le problème lié au fait que cette association soit présidée par Mme GIAZZI, membre de notre Assemblée, je tiens, maintenant, à m'associer aux propos que M. DOMINATI tenait en début d'après-midi, en demandant l'application de la législation concernant la présidence des associations subventionnées par la Ville de Paris.
Je vous laisse donc juge de cette situation particulière...

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- La parole est à Mme HERMANGE.

Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, au nom de la 5e Commission.- Cette association gère deux halte-garderies dans le 16e arrondissement ; 124 familles sont concernées sur l'ensemble du territoire de Paris.
C'est la raison pour laquelle nous subventionnons cette association, laquelle association emploie trois personnes : deux puéricultrices et une secrétaire médico-sociale.
Je vous précise que la prestation d'"A.B.C. puériculture" ne consiste pas à garder à domicile les enfants mais à fournir aux familles des aide-ménagères qu'elle a sélectionnées, à les suivre au domicile des parents et à leur dispenser une formation une fois par mois.
Le coût de revient du service à la charge de la Ville représente 2.670 F par enfant et par an. Cette somme est à rapprocher de la somme de 29.000 F que la Ville verse en moyenne à une crèche collective par an et par enfant.
Je suis prête à donner à Mme BOUYGUES les répartitions par arrondissement.

M. Gérard LEBAN, adjoint, président.- Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération D. 147.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste et apparentés, Mmes SILHOUETTE, SCHERER, BILLARD, MM. BLET et REVEAU s'étant abstenus, Mme GIAZZI n'ayant pas pris part au vote. (1996, D. 147).