Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DAC 565 - Signature d'une convention avec l'association "Le Vieux Montmartre, Société d'Histoire et d'Archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements" (18e) pour l'attribution d'une subvention. - Montant : 124.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DAC 565 relatif à la Signature d'une convention avec l'association "Le Vieux Montmartre, Société d'Histoire et d'Archéologie des IXe et XVIIIe arrondissements" (18e) pour l'attribution d'une subvention de 124.000 euros.

Je donne la parole à M. BOURNAZEL.

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voulais intervenir sur le musée de Montmartre qui est une vitrine du 18e arrondissement et de Paris : plus de 30.000 visiteurs chaque année.

La situation budgétaire de ce musée n'est pas sans nous inquiéter.

Déficitaire chronique depuis plusieurs années, la subvention depuis six ans reste la même, de 124.000 euros. Or, le loyer pour le musée de Montmartre a augmenté de plus de 30.000 euros en quelques années.

Nous aimerions que la Ville de Paris puisse, en coordination avec le conseil d'administration, bien sûr, du musée de Montmartre, avoir une véritable concertation qui débouche sur un projet qui aide ce musée à s'en sortir.

Parce que, encore une fois c'est une vitrine de l'arrondissement, c'est une vitrine pour Paris et il ne faudrait pas un désengagement de la Ville qui fasse péricliter la vie de ce musée.

Je crois que, si la Ville consentait à faire un effort financier supplémentaire, particulier pour ce musée, qui a vu ses charges augmenter ces dernières années, alors nous pourrions sauver le musée de Montmartre. Quand on voit un certain nombre d'associations qui sont aidées, notamment dans le 18e dont on ne connaît ni les budgets, dont on n'a aucun renseignement sur les bureaux ou les équipes ou le fondement de leur activité, il serait bien, là, de donner la priorité au musée de Montmartre qui, encore une fois, est en danger.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur BOURNAZEL.

Je donne la parole à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Merci de cette intervention sur le musée du Vieux Montmartre qui est un musée, vous l'avez rappelé, vitrine de Montmartre et de Paris, qui a obtenu le label Musée de France, ce qui ne lui accorde rien en termes de subvention de l'Etat, malheureusement, mais l'installe de fait dans un rôle muséal au même niveau que les autres musées parisiens mais également nationaux de ce point de vue-là.

Le musée de Montmartre est, comme vous l'avez rappelé, un établissement important. Il est géré par une association, par la Société d'Histoire et d'Archéologie du Vieux Montmartre et c'est un établissement auquel nous accordons une attention particulière.

Particulière parce que ce musée est important mais également, et c'est plus regrettable, parce que le musée du Vieux Montmartre connaît depuis plusieurs années déjà un certain nombre de difficultés d'ordre structurel, et qui malheureusement ne sont pas liées, ou ne seraient pas liées à une hausse de la subvention de la Ville.

En effet, ce musée rencontre des difficultés financières structurelles, mais également, et c'est aussi sur ce sujet que je souhaitais vous répondre, des difficultés sur la capacité à produire un projet scientifique réellement solide et sérieux, permettant à ce musée de retrouver toute sa place dans le paysage des musées parisiens, de même qu'il pourrait également travailler en lien, en coopération plus étroite - de toute façon, cela n'existe pas aujourd'hui - avec les autres musées de la Ville de Paris.

Comme je vous l?ai dit tout à l'heure et comme j'ai eu l'occasion de le dire aux élus de la neuvième commission, je me suis rendue sur place il y a peu de temps avec des membres de l'association, et également avec les élus du 18e et notamment l'adjointe en charge de la culture.

J'ai proposé au bureau de l'association de pouvoir les voir dans le début de l'année 2009 pour travailler avec eux sur ces deux aspects : le projet muséal en tant que tel car le rapport de l'inspection générale de la Ville de Paris a bien montré qu'il y avait du point de vue scientifique un certain nombre de choses à revoir et à améliorer, et également sur la situation financière et budgétaire du musée pour que nous puissions assurer sa pérennité, car c'est une volonté que nous partageons avec l'ensemble des élus du 18e.

Je ne manquerai évidemment pas de vous tenir informés, de tenir informés les élus de la 9e Commission, des suites de ces discussions pour que ce musée retrouve la place qu'il devrait avoir et cesse de vivre au gré des turpitudes financières et de gestion, plus largement, auxquelles il a été malheureusement habitué ces dernières années.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

Vous voulez intervenir à nouveau ?

Mme Laurence DOUVIN. - Une explication de vote.

M. Pierre-Yves BOURNAZEL. - Merci, Monsieur le Maire.

Le groupe U.M.P. votera pour le projet de délibération parce que le musée a besoin de cette subvention, mais j'ai entendu, Madame, dans vos propos, dire que c'était en déficit structurel. Il appartiendrait aussi à la Ville de prendre ses responsabilités parce qu'elle est partie prenante dans cette affaire.

Les charges, encore une fois vous ne voulez pas l'entendre, ont augmenté de manière significative pour ce musée. Si vous voulez qu'il existe pour les années qui viennent - il présente actuellement une exposition excellente sur Jean Marais, où des milliers de visiteurs se rendent, venant d?ailleurs du monde entier -, je pense que la Ville devra prendre toutes ses responsabilités.

J'espère que l'année prochaine, vous serez en mesure de nous donner des réponses concrètes pour sauver le musée de Montmartre car vous porteriez une lourde responsabilité si le musée devenait en difficulté.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Vous avez bien écouté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 565.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DAC 565).