Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif au devenir du bassin des Carènes. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner en 9e Commission les v?ux référencés n° 115 et n° 115 bis dans le fascicule, déposés par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés et l'Exécutif relatifs au devenir du bassin des Carènes.

Je donne la parole, pour une minute, à M. Claude DARGENT.

M. Claude DARGENT. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, chers collègues, l'ensemble de bâtiments situé au 8, boulevard Victor dans le 15e arrondissement, appartenant au Ministère de la Défense est un ensemble tout à fait exceptionnel qui a été édifié entre 1928 et 1956 par les frères Auguste et Gustave Perret.

Ce site abrite des bâtiments remarquables. Il y a l'immeuble de bureau, qui est situé en face du carrefour Balard et qui est inscrit aux Monuments Historiques, mais il y a aussi un ensemble de bâtiments industriels qui font fonction de bassins d'essai pour les carènes de navires, notamment un bassin dit de giration, cuve recouverte d'un dôme de béton, métal et verre d'un diamètre de 60 mètres.

Le Ministère de la Défense, comme on le sait tous ici, envisage de regrouper l?ensemble des directions centrales de l?Armée et le commandement de l'état-major sur ce site, projet dénommé "Pentagone français". Pour permettre la réalisation de ce projet, il a donc déposé un permis de démolir pour la totalité des bâtiments édifiés par les frères Perret, à l'exception de celui qui est déjà protégé au titre des monuments historiques.

Il ne nous paraît pas acceptable d'imaginer la démolition de tous ces bâtiments, en sachant que les constructions des frères Perret réalisées au Havre viennent de faire l'objet d'une inscription au patrimoine mondial de l'Unesco, et que le bassin de giration, qui est l'objet principal de ce v?u est un bâtiment tout à fait exceptionnel, comme il en existe peu dans le monde.

Dans ces conditions, nous avons souhaité émettre un v?u au Maire de Paris de demander l'inscription du bassin de giration au titre des monuments historiques au Ministère de la Culture, et qu'il demande au Ministère de la Défense que tout soit mis en ?uvre pour que ce patrimoine soit conservé.

J'ajoute que, contrairement à ce qui a parfois été dit dans le 15e arrondissement, ni la droite ni le centre n'ont demandé dans le passé la protection de ce bassin lors des discussions sur le P.L.U. Il avait juste été évoqué à l'époque la réalisation d'une patinoire sur ce site, ce qui n'a pas été retenu.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - J'ai été un peu indulgent parce que vous avez dépassé votre temps de parole. C'est une minute sur les voeux rattachés à aucun projet de délibération.

Je donne la parole à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Mais votre indulgence vous honore, Monsieur SCHAPIRA.

Je ne reviendrai pas sur ce que vient de dire Claude DARGENT puisque, effectivement, ce v?u a été présenté en Conseil du 15e arrondissement.

Le Ministère de la Défense à donc sur ce site un projet majeur puisqu'il souhaite y implanter le Pentagone à la française et a donc, à ce titre, déposé un ensemble de permis de démolir qui ont été examinés par la commission du Vieux Paris. À l'issue de cet examen, l'ensemble de la commission du Vieux Paris, que ce soit les élus mais également les experts qui la composent, architectes, association de défense du patrimoine, urbanistes, etc. ont émis une protestation unanime contre ce projet de démolition.

Pour renforcer encore le v?u qu'ont déposé les élus du 15e, nous vous proposons avec Anne HIDALGO, un voeu qui serait le v?u n° 115 bis qui reprendrait - je vous évite la lecture exhaustive du voeu - deux propositions : d'une part, que nous saisissions effectivement le Ministère de la Culture pour que celui-ci procède à l'inscription du bassin de giration au titre des monuments historique, car c'est en effet un lieu unique, et d'autre part que nous saisissions le ministère de la Défense pour que soit réalisée une étude historique et patrimoniale complète des bâtiments existants - ces bâtiments des frères Perret sont nombreux sur ce site - ainsi qu'une analyse de leur capacité de transformation et d'adaptation, afin que tout soit mis en ?uvre pour les conserver, pour que nous puissions conserver cette mémoire du patrimoine industriel qui fait également la richesse du patrimoine parisien.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - J'ai un petit problème, c'est que je ne vois pas de v?u n° 115 bis.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Il a été distribué ce matin. Nous l'avons.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Vous l'avez ?

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Nous l'avons. Tous les élus l'ont.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Donc, nous votons. Vous retirez le voeu n° 115. C'est cela ?

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Heureusement que vous êtes là !

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Laurence DOUVIN est toujours là, présente !

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Heureusement que Mme DOUVIN est là. Merci, Madame DOUVIN.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. Effectivement, nous avons un v?u n° 115 bis. Bravo ! Vous retirez le v?u n° 115, Monsieur ?

M. Claude DARGENT. - Je retire avec le plus grand plaisir le v?u n° 115 parce que le v?u n° 115 bis va plus loin encore.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Tout va bien.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté. (2008, V. 296).

Merci, Madame DOUVIN. Grâce à vous, on avance.