Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif au réaménagement de l’avenue du Général Leclerc.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2008 [2008 V. 2]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 24 avril 2008.

Reçue par le représentant de l?Etat le 24 avril 2008.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

45.600 voitures et camions empruntent quotidiennement l?avenue du Général Leclerc. Elle est aujourd?hui l?emblème de ce que les Parisiennes et Parisiens ne veulent plus en matière d?espace public et de circulation : une véritable autoroute urbaine, bruyante, polluante, dangereuse pour les piétons, les cyclistes et théâtre de nombreux accidents.

En 2002, conformément à un engagement pris lors des élections de 2001 par la future équipe municipale, un comité de concertation réunissant élus, associations de riverains, commerçants, RATP, conseils de quartier, a été mis en place, afin de mener une réflexion sur le devenir de cette avenue et de proposer un projet à la Préfecture de police. En effet, l?avenue du Général Leclerc est une voie qui relève de la compétence de la Préfecture de police en raison des convois de détenus et des convois officiels qui l?empruntent.

Le comité de concertation du 14e s?étant réuni plusieurs fois, la Préfecture de police a opposé une fin de non-recevoir à tout projet d?aménagement tant que le chantier du tramway T3, qui créait des difficultés de circulation, n?était pas achevé.

Seize mois après la mise en circulation du tramway sur les boulevards des Maréchaux et l?engagement de réaménager l?avenue du Général Leclerc en véritable avenue urbaine ayant été de nouveau pris pour la mandature actuelle par le maire du 14e, il convient de saisir dès maintenant la Préfecture de police.

Sur la proposition de M. Pierre CASTAGNOU,

Emet le voeu que :

-M. le Maire de Paris demande à M. le Préfet de police demener les études nécessaires et le réaménagement de l?avenue du Général Leclerc depuis la Porte d?Orléans jusqu?à la place Denfert-Rochereau, en concertation avec les services de la Ville de Paris, de la Préfecture de police, de la RATP, les riverains, associations, partenaires locaux et commune limitrophes concernés.