Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  
Déliberation

Vœu relatif aux budgets et aux moyens humains de l’hôpital Saint-Antoine et de la maternité des Bluets.

Déliberation/ Conseil municipal/ Avril 2008 [2008 V. 7]


 

Délibération affichée à l?Hôtel-de-Ville

et transmise au représentant de l?Etat le 22 mai 2008.

Reçue par le représentant de l?Etat le 22 mai 2008.

 

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Dans le 12e arrondissement, 2 établissements de grande renommée sont en grande difficulté. A l?hôpital Saint-Antoine, le personnel soutenu par les médecins est en grève depuis le 18 mars pour obtenir les moyens de remplir convenablement leur mission de service de la santé publique.

A l?hôpital des Bluets, établissement emblématique de la lutte des femmes pour leurs droits à la santé et à la maternité choisie, les personnels refusent sa transformation en ?usines à bébés? et la liquidation de leur mission de service public, d?accompagnement des femmes, des couples et des enfants. Pour garantir leur mission de santé publique, ils revendiquent notamment le maintien des emplois dans leur établissement. Plus précisément, en ce qui concerne la maternité des Bluets, il est demandé un arrêt de l?augmentation des naissances pour le respect du rythme de la naissance et du temps d?accueil des bébés, le maintien d?un centre d?orthogénie sur l?hôpital, le maintien d?une préparation à la naissance au sein de la maternité, la maintien du suivi médical, de la prise en charge de la surveillance de la grossesse au sein de la maternité et bien entendu la poursuite des projets autour du respect des femmes et de la naissance.

Ces 2 établissements sont victimes des restrictions budgétaires et des plans d?économies drastiques à l??uvre depuis des années en matière de santé publique.

Au moment où le Gouvernement envisage de procéder à de nouvelles coupes sombres dans les budgets sociaux, le Conseil de Paris doit soutenir sans réserve les luttes en cours des personnels soutenus par les médecins et les usagers pour obtenir du Ministère de la Santé les budgets et les renforcements en moyens humains indispensables au bon fonctionnement. Il s?engage à relayer leurs revendications auprès des pouvoirs publics à tous les niveaux.

C?est pourquoi, sur proposition de Mmes Hélène BIDARD, Catherine VIEU-CHARIER, et des élus du groupe communiste, avec le soutien de Mme Marinette BACHE et des élus du groupe Mouvement Républicain et Citoyen,

Le Conseil de Paris émet le v?u :

Que le Maire de Paris demande au Ministère de la Santé les budgets et les renforcements en moyens humains indispensables à l?hôpital Saint-Antoine et à la maternité des Bluets.