Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

99 - QOC 2000-588 Question de M. Paul AURELLI et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police sur l'implantation d'une unité de police dans les quartiers des rues Haxo et des Tourelles (20e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2000


Libellé de la question :
"Le 20e arrondissement compte à peu près 183.000 habitants. La sécurité de ceux-ci étant une des premières préoccupations de M. Paul AURELLI et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris", ceux-ci attachent beaucoup d'importance à l'existence d'une présence significative des forces de l'ordre.
Pour mémoire, le 20e arrondissement fait partie du 2e district pour la Direction de l'ordre public et de circulation, de la 2e division pour la Direction de la Police judiciaire et du 4e secteur pour la Direction de la Police urbaine de proximité.
Le 20e arrondissement a bien entendu un commissariat central, un Service d'accueil, de recherche et d'investigation judiciaire (S.A.R.I.J.) et 3 unités de police de quartier. L'objet de la question concerne celles-ci : ces 3 unités situées rue Ramponeau, au début de l'avenue Gambetta et de la rue des Orteaux ; elles sont géographiquement bien situées pour offrir aux habitants du 20e qui en dépendent de bons services. Mais il semble que le nord-est de l'arrondissement est un peu oublié : il n'y a rien vers les rues Haxo et des Tourelles.
C'est pourquoi M. Paul AURELLI et les membres du groupe "Rassemblement pour Paris" demandent à M. le Préfet de police s'il existe un projet d'implantation d'une nouvelle unité de police de quartier dans ce secteur pour répondre encore mieux aux attentes des Parisiens en matière de sécurité."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Ainsi que vous l'avez précisé, les services de police du 20e arrondissement sont actuellement regroupés sur trois sites implantés rue Ramponneau, rue des Orteaux et avenue Gambetta.
Dans l'arrondissement et, en particulier dans la zone nord-est, les effectifs de police assurent une présence réelle et soutenue, malgré l'absence d'un local spécifique implanté au sein de cette zone.
En effet, les îlotiers affectés au périmètre "Saint-Fargeau" et le groupe de soutien à l'îlotage exercent des missions quotidiennes dans ce secteur, qui fait également l'objet d'opérations de sécurisation régulières.
Par ailleurs, la proximité du commissariat central, relié à cette zone par l'avenue Gambetta, permet de répondre immédiatement à toute manifestation d'insécurité.
L'organisation actuelle des services de police garantissant ainsi une couverture policière suffisante dans cette zone, il n'apparaît pas nécessaire d'y envisager une nouvelle implantation immobilière de la Préfecture de police.
En outre, l'ouverture d'une nouvelle unité de police génèrerait des servitudes supplémentaires de garde et de surveillance qui détourneraient les effectifs de leurs missions prioritaires, alors que la lutte contre la délinquance doit privilégier au premier chef la présence des effectifs sur le terrain."