Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

130 - QOC 2000-575 Question de Mme Martine BILLARD, élue "Les Verts", à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police à propos de la création d'aires de stationnement pour deux-roues pour les fonctionnaires du 9, place de l'Hôtel-de-Ville (4e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2000


Libellé de la question :
"A une question orale posée le 29 mai 2000 concernant l'absence d'aires de stationnement pour deux-roues pour les fonctionnaires de la Ville de Paris se rendant au 9, place de l'Hôtel-de-Ville (4e), il a été répondu à Mme Martine BILLARD qu'un projet était à l'étude.
Pour le moment, aucun travaux n'ont été engagés. Des mesures de répression contre l'accrochage sauvage des deux-roues au mobilier urbain ont été annoncées par la Préfecture de police.
Or, si les usagers des deux-roues sont contraints à ainsi attacher leur engin, c'est bien par manque d'aires de stationnement aménagées.
En conséquence, Mme Martine BILLARD demande :
1°) à M. le Maire de Paris de bien vouloir faire activer les travaux nécessaires ;
2°) à M. le Préfet de police de ne pas faire appliquer de telles mesures de répression tant qu'aucun stationnement ne sera offert pour le personnel du 9, place de l'Hôtel-de-Ville."
Réponse (Mme Claude-Annick TISSOT, adjoint) :
"Lors du Conseil de Paris du 29 mai 2000, en réponse à la question orale 2000-311 ayant trait à l'absence d'aire de stationnement pour deux-roues pour les agents de la Mairie de Paris se rendant au 9, place de l'Hôtel-de-Ville, il a été répondu qu'un projet serait mis à l'étude.
Ce projet d'aménagement a effectivement été étudié. La localisation retenue de l'aire de stationnement pour deux-roues a été déterminée sur le côté impair de l'avenue Victoria, au droit du bâtiment abritant l'Assistance publique. Le projet consiste en l'aménagement de plusieurs lincolns entre les arbres de la plantation d'alignement, accessibles depuis la chaussée, offrant une capacité de 36 places.
La réalisation de ce projet sera effectuée avant la fin de l'année."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Je puis vous indiquer qu'au cours des trois derniers mois, aucune verbalisation de véhicules à deux roues n'a été effectuée aux abords du 9, place de l'Hôtel-de-Ville.
L'action des agents verbalisateurs s'appuie sur la réglementation en vigueur, accordant une tolérance au stationnement des engins à deux roues sur les trottoirs, dès lors qu'ils n'occasionnent pas de gêne à la progression des piétons.
Les enlèvements dont certains deux-roues ont pu faire l'objet, s'inscrivent dans le cadre des services d'ordre mis en place lors des visites officielles de chefs d'Etat étrangers.
Aussi, le projet de création d'une aire de stationnement devra-t-il tenir compte de ces contingences ainsi que des manifestations festives se déroulant dans ce secteur.
Par ailleurs, je tiens à préciser qu'il existe des possibilités de stationnement pour les deux-roues à proximité de l'Hôtel-de-Ville rue de Lobau, rue Saint-Martin et le long du square Saint-Jacques.
Néanmoins, conformément aux orientations de la loi sur l'air visant à la réduction de la place de l'automobile dans la ville et au développement des circulations douces, il me paraît nécessaire de poursuivre la création d'emplacements réservés au stationnement des véhicules à deux roues, dont le nombre s'élève aujourd'hui à plus de 12.000 à Paris."