Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

104 - QOC 2000-555 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés", à M. le Préfet de police concernant les mesures envisagées pour assurer la sécurité des débitants de tabac

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2000


Libellé de la question :
"Au cours de l'année 1998, l'attention de M. le Préfet de police avait été appelée sur l'inquiétude des débitants de tabac suite à plusieurs agressions dont ils avaient été victimes.
On constate actuellement une recrudescence d'agressions envers ces établissements. Aussi, M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" demandent-ils à M. le Préfet de police de bien vouloir leur faire connaître les mesures envisagées pour assurer la sécurité des débitants de tabac."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"L'analyse des statistiques, concernant les actes délictueux commis au préjudice des débitants de tabac, ne permet pas de constater une recrudescence notable de ces faits, mais au contraire une diminution très sensible.
Les services de la Préfecture de police demeurent néanmoins fortement mobilisés face à cette forme de délinquance et mettent en ?uvre toute une série de mesures spécifiques, destinées à assurer la sécurité des buralistes.
Au nombre de ces mesures, peuvent, tout d'abord, être évoquées les opérations de sécurisation qui sont menées dans la Capitale et au cours desquelles les commerces sensibles font l'objet d'une attention toute particulière de la part de mes services.
Des unités de la Direction de l'Ordre public et de la circulation viennent spécialement en renfort des effectifs de la Direction de la Police urbaine de proximité à ces occasions et sont tout spécialement implantées dans les secteurs répertoriés comme étant les plus sensibles.
Les plans de dissuasion participent également à cette action de protection. Activés sur décision de l'état-major de la Direction de la Police urbaine de proximité, pour un temps donné, sur tout ou partie de la Capitale, de jour comme de nuit, ces plans mobilisent l'ensemble des effectifs de police disponibles. Une prise de contact est systématiquement effectuée, lors de ces interventions, avec les responsables des commerces sensibles, notamment les débits de tabac.
Les 11 plans de dissuasion activés depuis le début de l'année 2000 ont ainsi permis la sécurisation de 1.305 débits de tabac.
L'opération "tranquillité vacances", menée, cette année encore, pendant la période estivale, a, par ailleurs, permis aux buralistes qui le demandaient de placer leur établissement sous surveillance pendant leurs vacances.
A cela, s'ajoutent les actions de concertation et d'information que réalisent les "missions de prévention et de concertation" au sein de chaque commissariat central d'arrondissement.
Elles se traduisent par l'organisation de réunions, mais aussi par de nombreux contacts directs, pris sur le terrain, à l'initiative, soit des buralistes, soit des services de police.
Outre le dialogue très constructif qui s'établit à ces occasions et pour lequel les buralistes montrent un intérêt certain, ces actions permettent aux services de police d'adapter au mieux leurs actions.
Ces missions d'information des professionnels vont se poursuivre, des instructions en ce sens venant d'être données aux fonctionnaires de police locaux.
Des relations suivies sont également entretenues avec les instances représentatives de la profession. Ce partenariat de terrain, institué au niveau de chaque arrondissement, fait notamment l'objet d'un dossier spécial qui paraît, chaque mois, dans la revue professionnelle des buralistes de Paris - Ile-de-France.
Je crois, enfin, devoir indiquer qu'une documentation technique a été élaborée, tant à destination des personnels chargés de l'information que des commerçants eux-mêmes.
Très largement distribuées, ces documents rappellent certains conseils de protection et présentent des recommandations pour des comportements plus sécurisés. Cette documentation est actuellement en cours de réactualisation.
L'ensemble des mesures que je viens d'évoquer rencontre un écho extrêmement favorable au sein de la profession des buralistes et souligne les efforts consentis par la Préfecture de police pour assurer la sécurité de ces derniers, efforts qui seront naturellement poursuivis."