Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

112 - QOC 99-307 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police sur l'envahissement des places du Trocadéro et du 11 Novembre par des autocars de tourisme

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


Libellé de la question :
"Les autocars de tourisme envahissent, comme chaque année à pareille époque, la place du Trocadéro et du 11 novembre (16e), rendant la circulation particulièrement difficile. Ce phénomène est amplifié par le stationnement d'autocars de l'armée, le soir vers 18 heures, le long du cimetière de Passy.
De plus, l'accumulation de ces véhicules, souvent garés sur 3 ou 4 files, est particulièrement inesthétique pour un endroit sensé être un des plus beaux points de vue de la Capitale.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaiteraient vivement que M. le Préfet de police donne les instructions nécessaires à ses services pour empêcher définitivement les autocars de stationner à cet endroit."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le stationnement des autocars de tourisme n'est autorisé que sur des zones limitativement énumérées par un arrêté préfectoral du 17 juin 1996.
Dans les zones non autorisées, seul un arrêt de 15 minutes, moteur coupé, est toléré.
La place du Trocadéro et du 11 novembre fait partie de la zone touristique "Trocadéro", où le stationnement des autocars est interdit aux termes d'un arrêté préfectoral du 9 mai 1996. Tout stationnement illicite y est sanctionné par une amende de 4e classe de 900 F, renouvelable au bout de deux heures.
Deux aires de dépose des passagers, utilisables pendant une durée maximale de 15 minutes, sont cependant prévues, d'une part, le long du trottoir, à l'ouest de l'esplanade du Trocadéro, et, d'autre part, sur la place du Trocadéro et du 11 novembre, entre les avenues Georges-Mandel et Paul-Doumer.
Les autocaristes ne sont pas autorisés à stationner plus d'un quart d'heure sur ces zones d'autant plus qu'une aire de stationnement gratuit est prévue à leur intention pour la reprise des passagers, avenue de New York.
Compte tenu de ce qui précède, j'ai renouvelé les instructions aux services de police locaux afin qu'une action particulièrement attentive et soutenue soit effectuée dans le secteur concerné afin de dissuader et de sanctionner tout stationnement illicite d'autocars."