Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

65 - 1999, DLH 135 - Autorisation à M. le Maire de Paris de déposer une demande de permis de démolir visant 2 bâtiments à ancien usage d'activités situés 32, rue Emile-Lepeu (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DLH 135 concernant une demande de permis de démolir visant 2 bâtiments à ancien usage d'activités situés 32, rue Emile-Lepeu, dans le 11e arrondissement.
La parole est à M. BLET.
M. Jean-François BLET. - Que je me fasse bien comprendre : un certain nombre de mes critiques ne visent pas le principe même du vote de la délibération, mais lorsqu'il s'agit du message à passer, des tics de rédaction, c'est-à-dire d'appréciations contestables qui n'ont strictement aucun intérêt vu l'utilité publique des opérations.
Concernant le permis de démolir du 32, rue Emile-Lepeu, cette délibération dépasse l'entendement. Là aussi, c'est une opération qui traîne depuis 1991, mais ce qui me sidère, ce sont les justifications techniques que vous avez le culot d'avancer. Je vous cite : "Le bâtiment reçoit la visite de jeunes du quartier et de drogués".
Passons sur l'amalgame jeunes-drogués, il ne manque que le qualificatif immigrés pour parfaire la trilogie et clore le ban.
Mais la jeunesse, la drogue érigées en critères décisionnels de destruction d'immeubles modestes et faubouriens, il fallait l'oser.
Le 10e arrondissement de la gare du Nord à Strasbourg Saint-Denis, de la gare de l'Est à la Grange-aux-Belles n'y résistera pas. Pas plus que les Halles, ni des pans entiers du 18e arrondissement et hélas bien d'autres quartier de Paris si des jeunes se réunissent, c'est très exactement ce que vous voulez faire, à savoir un équipement pour la jeunesse.
Alors, de grâce, soyez cohérents et ne justifiez pas l'injustifiable par des procédés douteux !
Je voterai la délibération !
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Merci, j'ai bien compris que M. BLET allait voter la délibération qui a été approuvée à l'unanimité du Conseil du 11e. Je prends note de ses propos et je comprends son intervention sur l'amalgame qui a pu être fait dans une présentation technique du dossier, pour que de tels propos ne puissent plus être renouvelés dans nos projets de délibération.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 135.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DLH 135).