Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

48 - 1999, ASES 18 - Subvention à l'association "Paris AVF accueil" (1er). - Montant : 50.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération ASES 18 concernant une subvention à l'association "Paris AVF accueil", pour un montant de 50.000 F.
La parole est à Mme MARIANI.
Mme Brigitte MARIANI. - Ce projet de délibération appelle de la part du groupe "U.D.P." une interrogation. En effet, cette association créée en 1981 et dont la mission est d'accueillir les personnes arrivant sur Paris, ne nous présente à ce jour aucun compte. Il est vrai que l'administration nous indique que le compte de résultat de 1997 - nous sommes en 1999 ! - présente un déficit de 59.119,00 F. Ne serait-il pas possible que pour une demande de subvention d'une association, nous ayons d'une part, le bilan de l'année précédente, une évaluation précise du nombre d'accueils et, d'autre part, que nous connaissions le montant global des subventions ainsi que l'origine des financements.
Si ces procédures ne devaient pas être respectées à l'avenir, nous pourrions ne pas les voter. Merci.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci. Je donne la parole à M. MARCUS pour vous répondre.
M. Claude-Gérard MARCUS, adjoint, au lieu et place de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Je vous réponds en lieu et place de Mme HERMANGE.
Vous le savez, les accueils d'Ile-de-France ont été créés en 1964 pour apporter une réponse au problème de mobilité géographique, qu'elle soit professionnelle ou familiale.
Ils assurent au moment de l'arrivée un accompagnement personnalisé et un suivi d'accueil.
Les AVF sont des associations reconnues d'intérêt général depuis 1985.
L'association "Paris AVF" dont nous parlons actuellement est implantée dans plusieurs arrondissements de Paris notamment dans le 1er.
Elle assure gratuitement aux nouveaux arrivants des services parfois coûteux, que les cotisations des adhérents ne parviennent pas à couvrir.
Elle a prodigué en 1998 un suivi personnalisé à plus de 3.000 personnes.
Cette association fait preuve d'une saine gestion, a toujours présenté des comptes en équilibre ; le présent projet de délibération vise à permettre à cette association de s'équiper en matériel informatique et à se doter d'un site Internet.
La Ville de Paris, je le rappelle, prodigue son soutien à cette association depuis plus de quinze ans, sous la forme d'une subvention annuelle compensatrice de loyer et, à titre exceptionnel, de subventions de fonctionnement.
La subvention qu'il vous est proposé d'accorder aujourd'hui vise à permettre à l'association de poursuivre son activité.
La Ville de Paris est le seul financier extérieur dont bénéficie l'association ; il faut signaler qu'aucune subvention de fonctionnement n'a été attribuée en 1996 ni en 1997. En 1998, l'association a bénéficié normalement de la subvention compensatrice de loyer de 53.953,00 F à inscrire à l'état des subventions du budget primitif de fonctionnement municipal.
Le présent projet vise à l'octroi d'une subvention de fonctionnement de 50.000 F au titre de l'exercice 1998.
En 1999, l'association bénéficiera d'une subvention compensatrice de loyer comme l'année précédente.
Elle a présenté une nouvelle demande de subvention de fonctionnement pour 1999 en cours d'instruction à la Direction de l'Action sociale de l'Enfance et de la Santé.
J'attirerai l'attention de la Direction de l'Action sociale de l'Enfance et de la Santé pour qu'à la prochaine discussion sur le même sujet, un dossier plus clair soit présenté.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, cher collègue, je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 18.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, ASES 18).