Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - QOC 99-302 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Préfet de police sur l'absence de balises "stop" aux carrefours parisiens non équipés de feux tricolores

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


Libellé de la question :
"Aucun carrefour parisien n'est équipé de balise "stop", alors que cette signalisation permettrait de réduire le nombre d'accidents à des intersections non équipées de feux tricolores.
M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" souhaiteraient connaître la position de M. le Préfet de police sur la création, à titre expérimental, de cette signalisation à certains carrefours."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Compte tenu de l'intensité de la circulation à Paris, des panneaux "stop" installés au débouché de voies secondaires sur une voie principale empêcheraient pratiquement les véhicules de sortir de la voie secondaire et conduiraient à l'engorgement de celle-ci.
La remise en cause de la règle de la priorité à droite en agglomération qui en résulterait risquerait en outre de conduire les automobilistes circulant sur une voie principale à penser qu'ils sont prioritaires, même en l'absence d'une signalisation "stop".
De plus, la présence de passages pour piétons au droit des carrefours n'est pas compatible avec la matérialisation au sol des arrêts "stop". Cette mesure nécessiterait donc le déplacement de ces passages pour piétons bien avant le carrefour.
Aussi, apparaît-il préférable de maintenir la règle de la priorité à droite sur l'ensemble de la Capitale car elle s'applique de plein droit en l'absence de toute autre signalisation et permet aux automobilistes de s'insérer le plus harmonieusement possible dans la circulation."