Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

149 - QOC 99-333 Question de Mme Laure SCHNEITER, élue du Mouvement écologiste indépendant, à M. le Maire de Paris à propos de l'implantation de la secte "La nouvelle acropole" à proximité du lycée Camille-Sée (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 1999


Libellé de la question :
"Une association la "Nouvelle acropole" s'est installée 13, rue Péclet (15e), tout à côté du lycée Camille-Sée.
Sous couvert d'organisation de conférences sur les civilisations anciennes et de nombreuses distributions d'invitations à ces conférences, la "Nouvelle acropole" est, en fait, une secte reconnue comme telle dans le dernier rapport parlementaire sur les sectes.
C'est une secte qui propage des théories fascistes et un certain nombre de ses militants passent pour être violents, antisémites et racistes. Elle a, paraît-il, été priée de quitter le 13e, puis le 14e arrondissement, où elle s'était installée.
Les parents d'élèves du lycée Camille-Sée et d'autres riverains sont inquiets de sa présence dans le 15e arrondissement. Les copropriétaires du 13, rue Péclet ont demandé à la "Nouvelle acropole" de retirer la plaque qu'elle avait fait poser sur la façade de l'immeuble, ce qu'elle a accepté.
Mme Laure SCHNEITER demande à M. le Maire de Paris quelles mesures il peut prendre pour essayer de faire partir cette secte de l'endroit qu'elle occupe, soit en essayant d'agir sur le propriétaire de l'immeuble, soit en utilisant les mesures juridiques permettant de combattre l'implantation de telles sectes, surtout à proximité de lycées."
Réponse (M. Philippe GOUJON, adjoint) :
"L'installation de l'Association " la Nouvelle acropole France " dans les locaux situés 13, rue Péclet dans le 15e arrondissement a provoqué une légitime émotion.
M. l'Adjoint au Maire chargé de la Prévention et de la Sécurité est intervenu à plusieurs reprises auprès du Préfet de police, comme cela a été rappelé au Conseil du 15e arrondissement.
La Ville a demandé au Préfet de police, compétent en la matière, de revoir sa position consistant à réserver une intervention directe à la constatation d'agissements de nature à troubler l'ordre public.
En effet, le rapport de la Commission d'enquête sur les sectes de l'Assemblée nationale classe, comme M. l'Adjoint au Maire l'a rappelé à M. le Préfet de police, l'association " Nouvelle acropole France " parmi les sectes provoquant des troubles de l'ordre public.
Les pouvoirs publics s'étant récemment dotés d'un certain nombre d'outils d'ordres fiscal, pénal et policier pour lutter contre les sectes, il paraît indispensable que ces moyens soient mis en oeuvre pour réprimer les activités litigieuses de cette association avant d'avoir à déplorer des incidents."