Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DDEEES 128 G - Signature d’une convention avec l’association Le Laboratoire Paris Région Innovation pour l’attribution d’une subvention - Montant : 1.574.000 euros

Débat/ Conseil général/ Décembre 2010


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DDEEES 128 G relatif à la signature d?une convention avec l?association Le Laboratoire Paris Région Innovation, pour l?attribution d?une subvention de 1.574.000 euros.

Madame SIMONNET, vous avez la parole.

Mme Danielle SIMONNET. - Mes chers collègues, il nous est demandé de signer une convention avec Le Laboratoire Paris Région Innovation pour l?attribution d?une subvention de 1.574.000 euros ; c?est quand même une somme conséquente qui nécessiterait qu?on puisse en débattre et qu?on soit un peu plus nombreux, quand on voit la somme.

Forcément, l?innovation, tout le monde est pour. La délibération, dans son exposé des motifs, vante, de plus, l?innovation urbaine au service de l?écologie. On y parle transports plus propres, logements de haute qualité environnementale, énergies nouvelles et renouvelables ou encore accessibilité. Toutes ces préoccupations, on ne peut que les approuver.

Nous avons déjà débattu ce matin au sujet du mobilier urbain devenu intelligent, et vous connaissez notre opposition à certaines innovations comme les panneaux publicitaires A.C.L., je n?y reviens pas, dans le métro, qui peuvent aussi, demain, s?installer sur la voie publique.

J?ai appris, bien sûr, qu?il pouvait s?agir d?autres types de mobilier urbain ; on a connaissance des conteneurs, par exemple, avec capteurs capables de signaler automatiquement quand ils sont pleins ou bien de mobilier interactif pour les personnes en situation de handicap.

Ce type d?innovation, évidemment, semble plus qu?intéressant.

Heureusement, l?adoption du v?u de tout à l?heure, qui nous engage vers la rédaction d?une charte relative au mobilier intelligent va nous permettre de préciser nos objectifs et principes en la matière, notamment contre toutes les dérives de marc handisation de l?espace public ou d?augmentation du matraquage publicitaire, mais tout cela nous montre bien que toute innovation n?est pas forcément bonne à prendre et qu?il faut absolument que le politique garde toutes les responsabilités qui sont les siennes.

De nombreuses autres innovations peuvent être découvertes sur le site Innov?City, qui répondent à de vrais enjeux écologiques et sociaux comme, par exemple, l?habitat solidaire pour mieux vieillir chez soi et comme troisième solution au troisième âge après les maisons de retraite et l?aide à domicile.

Ce Laboratoire Paris Région Lab a pour mission, justement, de favoriser l?émulation, l?innovation urbaine, en accompagnant les collectivités territoriales et en apportant son expertise, son concours à la commande publique. Elle peut également impulser les expérimentations en permettant à des porteurs de projets innovants d?expérimenter sur des équipements publics.

Elle doit également se charger d?opérer une veille stratégique et la promotion de Paris comme territoire d?innovation et d?expérimentation.

Par ailleurs, en 2011, la partie ?incubateurs? de Paris Développement va être intégrée au Lab, qui va donc devenir un opérateur de pépinière et d?incubateur et donc il y a une mission supplémentaire qui va s?ajouter à celles qui existent déjà et parmi les six incubateurs de pépinière concernés, mes chers collègues, on retrouve Paris Innovation Finance, et là, forcément, nous sommes beaucoup moins d?accord au niveau du groupe Communiste et des élus du Parti de Gauche et nous avons un peu plus de problèmes.

Je souhaite rappeler que les acteurs financiers, franchement, en ce moment, n?ont pas besoin d?être soutenus financièrement pas le public. Après avoir mené l?économie mondiale au bord du précipice, justifiant une intervention historique des États, les banques n?ont pas eu besoin de plus de quelques mois pour renouer avec les profits, les taux d?intérêt usuriers et les bonus des traders, malgré toute l?aide qui leur a été accordée.

Alors, on en a déjà parlé au printemps dernier, mais dans ce pôle de compétitivité finances et innovation, et je vous fais grâce de notre critique des pôles de compétitivité puisque j?ai eu l?occasion de m?exprimer à ce sujet ce matin, on compte parmi les membres fondateurs, en plus de la Ville de Paris et la Région Ile-de-France, la Fédération bancaire française, la Fédération française des sociétés d?assurance, l?Association française de gestion financière, la C.C.I.P., Nyse, Euronext, qui gère la Bourse de Paris. Nul doute que ces associations et les entreprises qui y adhèrent ont largement les moyens de se passer de subventions publiques.

Paris Innovation Finance vante la recherche sur la maîtrise et la couverture des risques et le développement de nouveaux produits financiers plus transparents, le développement de nouveaux produits financiers et les systèmes de gestion du risque.

Petit rappel quand même : selon le rapport de juillet 2009 de M. Gilles CARREZ, rapporteur général du budget à l?Assemblée nationale en 2007, 930 établissements bancaires et financiers avaient bénéficié du crédit impôt recherche et, à lui seul, ce secteur avait obtenu 312 millions d?euros de crédit impôt recherche, soit 18 % du total.

Pour quel résultat ? La finance continue à cancériser toute notre économie. Alors, on nous rassure, on nous précise que Paris Finance Innovation ne représente qu?une toute petite partie de l?activité que l?incorporation au Lab devrait permettre de mieux réguler en privilégiant notamment la finance durable et la finance responsable.

Franchement, il y a d?autres types d?innovations urgentes en la matière, qui seraient déjà de valoriser l?innovation politique qui consiste à défendre la nationalisation des banques ou la création des pôles publics financiers?

M. Christian SAUTTER, président. - Il faudrait penser à conclure, Madame SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Je termine.

? mais en attendant, privilégions au moins et valorisons au moins les banques qui n?ont pas recours aux produits toxiques comme la Caisse des dépôts ou le Crédit coopératif.

Voilà qui me semblerait bien plus pertinent politiquement de valoriser comme innovation dans le rapport aux banques et à la finance.

Je vous remercie.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame SIMONNET.

Mme COHEN-SOLAL va vous répondre.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, au nom de la 2e Commission. - Merci, Monsieur le Président.

Je vais répondre à Mme Danielle SIMONNET assez rapidement, parce que, d?abord, je crois que M. Jean-Louis MISSIKA, ce matin, en Conseil municipal, a eu l?occasion de répondre longuement à un certain nombre d?arguments que vous lui avez présentés.

Je comprends certains de vos arguments sur les finances, sur le fait que Paris donne trop d?argent à des organismes qui s?occupent uniquement de finances, mais reconnaissez que quand on fait de la recherche, on peut peut-être aller dans le sens de ce que vous évoquiez tout à l?heure, c?est-à-dire de la finance qui soit un peu plus équitable ou de la finance qui soit un peu moins nocive ou un peu moins toxique. Pourquoi ne pas, après tout, aller dans ce cadre-là ?

Ce que nous proposons en l?occurrence pour le Paris Région Lab, c?est aussi d?aller vers d?autres formes de finances.

Laissons les chercheurs chercher, si j?ose dire, et surtout trouver des moyens de faire en sorte d?orienter la finance vers des choses qui nous semblent, à nous tous, plus intéressantes !

En tout cas, en ce qui nous concerne, ce projet est un projet qui permettra à Paris et à la Région d?aller de l?avant, comme on vous l?a expliqué ce matin. Cela nous semble, en tout cas, être une pépinière sur laquelle, et la Région et la Ville de Paris pourront être valorisées.

C?est pour cela que je vous demande de bien vouloir voter cette délibération.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame COHEN-SOLAL.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDEEES 128 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DDEEES 128 G).