Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, DAC 814 G - Signature avec l’établissement public de coopération culturelle CENTQUATRE (19e) d’une convention d’objectifs relative à l’attribution d’une subvention. Montant 2.000.000 euros.

Débat/ Conseil général/ Décembre 2010


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons maintenant à l?examen du projet de délibération DAC 814 G. Il s?agit d?une signature avec l?établissement public de coopération culturelle, le ?104?, dans le 19e arrondissement, d?une convention d?objectifs relative à l?attribution d?une subvention.

Vous appréciez le beau français. Il s?agit de 2 millions d?euros.

Il y a deux interventions, celle de Mme Karen TAÏEB et celle de Mme Danielle FOURNIER, puis M. Christophe GIRARD répondra.

Madame Karen TAÏEB, vous avez la parole.

Mme Karen TAÏEB. - Merci, Monsieur le Président et mes chers collègues.

Il s?agit donc, comme vous venez de le dire, d?attribuer dès le début de l?exercice 2011 un acompte sur la subvention 2011 à l?établissement public de coopération culturelle du ?104?, soit 2 millions d?euros calculés sur la base de 50 % de la subvention 2010.

L?occasion pour moi de féliciter son nouveau Directeur, M. José Manuel GONÇALVÈS auquel on a confié les clefs du ?104?, les clefs n?étant pas le mot qui convient car les portes resteront grandes ouvertes. C?est en substance le mot d?ordre du nouveau Directeur.

Bien sûr, également remercier la première équipe de Direction, MM. Frédéric FISBACH et Robert CANTARELLA qui ont imaginé ce haut lieu de culture, qui promettaient l?ouverture, le passage, les convergences, le carrefour? Je me souviens des premières réunions et de leurs idées abondantes et visionnaires.

Hélas, malgré leur volonté et leurs bonnes intentions, le ?104? est resté un magnifique écrin imposant, voire intimidant, où le public n?a sans doute pas osé entrer.

Avec José Manuel GONÇALVÈS, les portes seront grandes ouvertes et cela sera écrit à l?entrée.

Une des premières ?uvres sera d?ailleurs celle de Pascale-Marthine TAYOU, des enseignes lumineuses de tous les pays avec le mot ?Open? accroché du côté de la rue Curial.

?Open?, le mot est donc lancé.

C?est l?ouverture avec un grand ?O?, l?ouverture avec le Manège Carré Sénart de M. François DELAROZIÈRE.

Le ?104? ne doit plus ressembler au château de la Belle Culture au Bois Dormant mais vivre et faire vivre un quartier qui en a besoin.

Pas non plus une forteresse, pas de remparts si l?on veut que le public ait envie d?y entrer.

Le ?104? doit être ce pourquoi il a été créé, ce pour quoi il a été pensé et devenir le vrai carrefour culturel attendu par le public, les artistes eux-mêmes et je dirai même les élus que nous sommes.

L?idée de M. José Manuel GONÇALVÈS de s?ouvrir aussi aux autres lieux culturels comme le théâtre du Rond-Point ou le théâtre de la Ville est excellente.

Enfin, on peut se féliciter des intentions artistiques mais aussi de la mutualisation des ateliers qui permettra d?accueillir le plus de projets possibles.

Je voudrais enfin remercier M. Christophe GIRARD qui a su réagir et agir et souhaiter bonne chance à M. José Manuel GONÇALVÈS et à toute l?équipe du ?104? qui elle est présente depuis le début du projet.

Et, enfin, que 2011 soit l?année du ?104?.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes de la majorité).

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame TAÏEB.

Je donne la parole à Mme Danielle FOURNIER.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Je souhaite, à l?occasion de la présentation de ce projet de délibération et de cette convention d?objectifs, évoquer moi aussi les évolutions tout à fait positives de ce lieu culturel, dont nous avons débattu plusieurs fois ici, et qui semble, sous l?impulsion de son nouveau Directeur, on pourrait dire, prendre son envol.

Pour ma part, outre le programme détaillé qu?a présenté Mme Karen TAÏEB, j?ai apprécié aussi que la première action en avant première de l?ouverture soit une soirée réservée aux voisins, non pas une soirée avec un programme spécial pour les habitants du nord-est parisien, mais une invitation pour ces habitants à découvrir le lieu, sa programmation, ses activités et à se l?approprier, l?apprivoiser, ce qui n?avait pas été le cas auparavant.

Je peux dire que ce lancement a été un vrai succès et que les missions d?intérêt général qui visent au développement culturel en organisant la rencontre des publics avec les ?uvres et avec les artistes semblent, pour le coup, vraiment prendre forme et cela doit permettre à ce lieu de participer à la dynamisation de son environnement, à renforcer l?attractivité de ce territoire, en favorisant le développement d?activité économiques nouvelles, ainsi que le prévoit la convention d?objectifs qui accompagne la prévision de subventions.

Pour ma part, je me limiterai donc à une simple interrogation, une question, sur la durée de cette convention qui est d?un an simplement, alors qu?une convention sur plusieurs années semblerait plus judicieuse.

D?ailleurs, je note que le rédacteur, qui était sûrement très malicieux, de cette délibération a écrit ?un an? avec un ?s?, donc peut-être que cela anticipe sur la suite possible.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes de la majorité).

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame FOURNIER.

Je donne la parole à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, au nom de la 9 e Commission. - Merci beaucoup.

Dans l?ordre, à Mme Karen TAÏEB d?abord, pour ce qu?elle vient de dire, qui est très juste, et également Mme Danielle FOURNIER qu?en effet, j?ai croisée vendredi soir, et saluer aussi M. François DAGNAUD, premier adjoint, qui était présent, et j?ai pu, en effet, évaluer par moi-même, ayant été présent vendredi soir, samedi toute la journée et dimanche jusqu?à 20 heures au ?104?, où des milliers de Parisiens et de Franciliens sont venus découvrir ce lieu tant attendu.

Alors, il est vrai que le nouveau directeur, M. José Manuel GONÇALVÈS, qui est un homme d?expérience, un homme de culture, a su, en très peu de temps, puisqu?il est là depuis un mois, construire une programmation qui relève, en effet, de la rencontre, comme l?a dit Mme Danielle FOURNIER, de l?intérêt général.

La nouvelle programmation à la fois riche, exigeante, généreuse, imaginée par M. GONÇALVÈS et mise en ?uvre par toute l?équipe du ?104?, s?adresse aussi bien aux voisins de l?établissement, à qui la soirée d?ouverture, comme cela vous a été dit par Mme Danielle FOURNIER, était consacrée, où on voyait en effet des familles, des enfants très nombreux, découvrir le beau, découvrir la culture dans son expression la plus sophistiquée mais également la plus ouverte.

A l?entrée de la rue Curial, il y avait là un artiste, M. Johan LORBEER, qui s?est attaqué, suspendu dans l?air, à la façade du ?104?.

Ensuite, M. Michelangelo PISTOLETTO, grand artiste italien de l?Arte Povera a, quant à lui, fait déambuler petits et grands dans les méandres de son labyrinthe de carton.

Le Manège Carré Sénart, conçu par le génial M. François DELAROZIÈRE, a investi Aubervilliers où retentissent désormais les cliquetis de ces animaux de bois et de fer, grande parade d?un bestiaire imaginaire où aucun animal n?a été maltraité, Madame FOURNIER.

Sans oublier les concerts de l?Ensemble  orchestral de Paris, avec de la musique baroque, une compagnie chorégraphique du Dahomey.

Il était formidable de voir la librairie le Merle Moqueur inondée de livres, en famille ou seul, de découvrir également la Maison des petits avec une file d?attente, les restaurants et cafés bondés de monde.

En coproduction avec le Théâtre du Rond-Point, ?La Loi du Marcheur?, mise en scène par Eric DIDRY, sur les textes et la pensée de Serge Daney, célèbre critique de cinéma de ?Libération? décédé du sida en 1992 et incarné remarquablement par M. Nicolas BOUCHAUD, refusait du public.

M. Michelangelo PISTOLETTO a eu une définition du ?104? que j?ai trouvée très appropriée et que je vous livre, en disant qu?il n?y avait jamais d?espace comme celui-là pour la culture dans une ville, qu?il n?en avait jamais rencontré et qu?il l?appelait une ?place publique de l?art? ou une ?place de l?art public?.

Je voulais vous dire tout cela, j?aurais pu dire beaucoup plus de choses encore, mais je vous encourage vraiment à aller visiter le ?104? et dire aux cassandres et aux grincheux que, dorénavant, c?est la vie et l?art et la culture dans le 19e qui ont pris date et rendez-vous pour l?année 2011.

(Applaudissements sur les bancs des groupes de la majorité).

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur GIRARD.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 814 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2010, DAC 814 G).