Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

10 - 1999, ASES 86 G - Subvention à l'association "La courte échelle du 19e". - Montant : 50.000 F

Débat/ Conseil général/ Juillet 1999


M. Philippe LAFAY, président. - Nous passons au projet de délibération ASES 86 G accordant une subvention à l'association "La courte échelle du 19e".
Madame TAFFIN, vous avez la parole.
Mme Benoîte TAFFIN, au lieu et place de M. Alain DUMAIT. - Le concept d'épicerie sociale de solidarité sur lequel repose dans ce quartier "Curial-Cambrai" l'action de l'association "La courte échelle" nous paraît fondamentalement pervers. Son action concrète nous laisse sceptiques.
D'autre part, nous ne pensons pas, par exemple, que la Ville de Paris ait à subventionner des voyages organisés au Futuroscope de Poitiers par cette même association.
Merci.
M. Philippe LAFAY, président, au nom de la 5e Commission. - Je ne partage pas vos opinions.
L'épicerie sociale mise en place par l'association "La courte échelle du 19e arrondissement" constitue une innovation dans la lutte contre l'exclusion que le Département de Paris a souhaité soutenir dès sa création en 1997.
Il s'agit de fournir à des personnes dont les revenus sont extrêmement faibles des denrées alimentaires et des produits de première nécessité en leur faisant payer un prix modique : 5 à 10 % du prix réel.
L'accueil dans l'épicerie est l'occasion d'une prise de contact avec l'équipe, ce qui permet de renouer pour beaucoup des liens sociaux et, grâce au réseau partenarial de l'association, de reprendre éventuellement une démarche en insertion. Ainsi, l'épicerie sociale remplit une mission que la simple aide alimentaire pratiquée par d'autres associations ne permet pas. Elle responsabilise la personne en l'obligeant à payer une partie de ses achats et c'est aussi l'occasion d'apprendre avec l'équipe, sur place, à gérer un budget. Elle ne place pas l'individu dans la position d'assisté mais l'invite à retrouver, au cours de ses visites à l'épicerie, qui sont faites à heure fixe et sur rendez-vous, des repères sociaux et des contacts réguliers.
Gage de l'utilité de l'épicerie sociale dans la lutte contre l'exclusion, de plus en plus de départements soutiennent aujourd'hui de pareilles initiatives.
Je vous signale qu'une deuxième épicerie de "La courte échelle" vient d'ouvrir pour laquelle le Département de Paris sera également sollicité.
Vous avez posé une question particulière concernant un voyage au Futuroscope. Eh bien ! Je trouve cela très bien, moi ! Connaissant le Futuroscope, je suis persuadé que beaucoup de gens désinsérés peuvent retrouver un climat de confiance en visitant en groupe les installations. Je vous le dis très simplement, tel que je le pense.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 86 G.
Quels sont ceux qui sont pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, ASES 86 G).