Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

115 - QOC 99-206 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police à propos des restrictions de stationnement devant les écoles à cause du plan " Vigipirate "

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1999


Libellé de la question :
Depuis la mise en place du plan " Vigipirate ", puis de son allégement partiel, les possibilités de stationnement devant les écoles sont très restreintes.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaiteraient que les services placés sous l'autorité de M. le Préfet de police fassent preuve de souplesse et de tolérance à l'égard des véhicules des parents venant déposer ou chercher leurs enfants. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" A la suite du déclenchement du plan " Vigipirate ", en septembre 1995, des périmètres de sécurité comprenant des mesures d'interdiction de stationnement ont été instaurés aux abords des établissements scolaires et des crèches de la Capitale.
En accord avec la Mairie de Paris et le Rectorat, il est apparu possible, à l'issue de la Coupe du monde de football, d'apporter quelques ajustements à ce dispositif.
Le barriérage implanté en vis-à-vis et sur les flancs des établissements a été supprimé, sauf cas particuliers résultant notamment de l'étroitesse d'une rue ou de la grande sensibilité d'un établissement.
Les interdictions d'arrêt et de stationnement ont cependant été maintenues au droit de la façade des établissements scolaires et des crèches, de part et d'autre des entrées et sorties.
L'ajustement des périmètres de sécurité a été défini dans le cadre de réunions organisées par les commissaires d'arrondissement, en concertation étroite avec les services de la Ville de Paris, les Maires d'arrondissement et les chefs d'établissement.
Il a permis, à ce jour, de restituer 2.550 places de stationnement aux automobilistes.