Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

126 - QOC 99-166 Question de Mme Benoîte TAFFIN, MM. Georges MESMIN et Alain DUMAIT, élus indépendants, à M. le Maire de Paris concernant l'opération " 18 heures, 18 francs "

Débat/ Conseil municipal/ Mars 1999


Libellé de la question :
" Depuis plusieurs années, pendant quelques jours, la Mairie de Paris " invite " les Parisiens au cinéma à 18 heures, pour 18 francs.
Mme Benoîte TAFFIN, MM. Georges MESMIN et Alain DUMAIT souhaitent avoir connaissance d'un bilan chiffré de cette opération, au moins pour l'année 1998, ainsi que son coût pour les contribuables parisiens, qui sont la véritable puissance invitante. "
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
" En 1999, la Mairie de Paris organise, en collaboration avec la Fédération nationale des cinémas français, la onzième édition de l'opération " 18 heures - 18 francs ", du 10 au 16 mars.
Le principe de cette opération est le suivant : la séance entre 17 et 19 heures est proposée au public au prix de 18 F, pendant une semaine, dans toutes les salles parisiennes. Ce sont donc 91 cinémas qui participent à l'opération, soit 386 écrans. La Mairie de Paris compense la perte de recettes qui en résulte pour les exploitants, entre 18 F et 32 F, tarif " collectivités " consenti par les cinémas.
Vous avez souhaité connaître le bilan chiffré de cette opération et son coût pour les Parisiens. J'ai donc l'honneur de vous communiquer les éléments suivants :
En 1998, l'opération a été réalisée, pour le compte de la Mairie de Paris, par l'association dénommée " Les Invitations de Paris ".
Le coût global de la dépense s'est élevé à 5,8 millions de francs. Il comprenait le financement de la campagne de communication, qui a fait la promotion de l'opération auprès du grand public (pour 1,8 million de francs) et le montant des remboursements effectués au profit des exploitants de cinéma (pour 4 millions de francs).
L'association a financé cette opération par 2 types de ressources : la subvention que la Mairie de Paris lui a versée et le soutien de 2 mécènes (800.000 F).
En 1998, du 4 au 10 février, 288.000 spectateurs ont bénéficié de cette opération. Cette fréquentation a représenté 39,5 % des entrées enregistrées à toutes les séances de la semaine.
En 1999, l'association étant dissoute, l'opération a été reprise en régie par la Direction des Affaires culturelles. Des efforts importants ont été demandés à nos partenaires et fournisseurs pour réduire les coûts : c'est ainsi que le plan de communication a été réalisé, à qualité équivalente pour 1,2 million de francs. Le principe du mécénat a été conservé : SFR et McDonald's France soutiendront l'opération. Le montant des remboursements au profit des exploitants ne sera connu qu'ultérieurement, puisqu'il repose sur la comptabilisation de la fréquentation du public.
Pour 1999, l'opération s'est inscrite dans la continuité de celle organisée les années précédentes. Le passage en régie s'avère toutefois moins onéreux que précédemment et est juridiquement sécurisé. Pour les années à venir, l'objectif de la Direction des Affaires culturelles est d'améliorer encore la qualité de l'opération pour les Parisiens. "