Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

7 - Dépôt des questions d'actualité.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1995




M. LE MAIRE DE PARIS.- Mes chers collègues, j'ai été saisi de 5 questions d'actualité :
- une de M. Michel BULTÉ, au nom du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police "sur l'exonération, en faveur des usagers, des contraventions relatives à des infractions de stationnement et de circulation, dressées durant la grève des transports" ;
- une de Mme Michèle BLUMENTHAL, au nom du groupe socialiste, qui demande à M. le Maire de Paris "d'envisager, dans le cadre des mesures de solidarité, la prise en charge par la Ville de Paris des prestations de restauration scolaire en faveur des enfants dont les familles se trouvent en difficulté en raison d'une diminution de leurs ressources pour faits de grève ou indisponibilité de travail. Cela permettrait aux enfants concernés de se voir servir le midi un repas chaud qui dans de nombreux cas, hélas, est pour eux le seul repas de la journée" ;
- une de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris qui est ainsi libellée :
"Compte tenu de la crise des bureaux à Paris, et en particulier dans le 9e arrondissement, qui comporte de nombreux locaux vides ou en construction, est-il bien opportun d'autoriser le projet Edouard VII, qui sera édifié sur le site de l'Olympia ?
Pouvez-vous nous indiquer en outre à quelle catégorie appartiendront le peu de logements construits ?" ;
- une du groupe communiste "sur les mesures à prendre en matière d'aide sociale, de loyer, de paiement des cantines en liaison avec les grèves actuelles" ;
- enfin, la dernière question d'actualité émane de Mmes Cécile SILHOUETTE, Sylvie SCHERER et Martine BILLARD. Elle est ainsi rédigée :
"Monsieur le Maire, chers collègues, nous souhaiterions tout d'abord savoir dans quelle mesure le plan "JUPPÉ" concerne les régimes de retraite des personnels de la Ville de Paris, et si la Ville entend négocier pour son personnel un statut particulier maintenant la durée des cotisations à 37,5 annuités.
D'autre part, ce plan entraîne une série de nouveaux prélèvements sur les salaires. Il aura pour conséquence de baisser le pouvoir d'achat des salariés, ce qui constitue à l'évidence une pénalisation pour l'économie de notre ville, les gens dépensant de moins en moins d'argent dans les commerces de la Capitale.
Ces prélèvements supplémentaires étant mis en place pour rembourser des dettes qui ne sont pas celles des salariés, nous souhaiterions savoir dans quelle mesure la Ville entend mettre en place une nouvelle politique salariale qui prenne en compte, dans les négociations sur les salaires, l'intégralité de ces nouveaux prélèvements, et réévalue les salaires des personnels de la Ville pour compenser la baisse de pouvoir d'achat qui en découlera."
La séance reprendra à 15 heures 15 en formation de Conseil général.
La séance est suspendue.